L’emblématique université de Nanterre change son nom

logo AFP

L’université Paris Ouest Nanterre La Défense, lieu emblématique où débuta la contestation de Mai 1968, a décidé de simplifier son nom, « trop long et assez peu lisible », et s’appellera désormais « Université Paris Nanterre », a annoncé son président mardi.

Pour Jean-François Balaudé, « dire aujourd’hui que l’université va s’appeler Paris Nanterre » signifie qu’elle sera l' »une des grandes universités du Grand Paris, qui rappelle ce qu’elle a été et qui veut continuer dans ce nouveau contexte à être toujours Nanterre, cette +université des possibles+ où des choses imprévisibles, inattendues, pas programmées, pas dans les cadres, peuvent s’inventer ».

Ce changement de nom s’accompagne d’un changement de logo: le N de Nanterre, en rouge « qui renvoie à un certain passé » contestataire, se mue en point d’exclamation – « parce qu’on ne se prend pas trop au sérieux »- et jouxte la nouvelle appellation, en gris, « plus académique », a expliqué M. Balaudé lors d’un point de presse.

Depuis la création de la faculté des Lettres et Sciences humaines de Nanterre en 1964, avec la participation d’éminents universitaires tels que Paul Ricoeur, René Rémond ou encore Alain Touraine, cette université -anciennement dénommée Paris X- a vu passer sur ses bancs de nombreuses personnalités politiques comme Daniel Cohn-Bendit, Olivier Besancenot, Anne Hidalgo, Christine Lagarde, Dominique de Villepin, Emmanuel Macron ou encore Nicolas Sarkozy.

Essentiellement vouée à l’enseignement des sciences humaines et sociales, elle accueille actuellement plus de 30.000 étudiants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous