Jura: un ancien chef scout condamné à 3 ans de prison pour agressions sexuelles

logo AFP

Un ancien chef scout de 26 ans a été condamné mardi à 3 ans de prison pour des agressions sexuelles répétées sur trois garçons, a-t-on appris vendredi auprès du greffe du tribunal de Lons-le-Saunier.

Il a été reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement, à une cinquantaine de reprises, trois garçons âgés de 8 à 16 ans lors de rassemblements des Scouts et guides de France dans le Jura, sur une période allant de 2011 à 2014.

L’ancien chef scout a reconnu les faits, expliquant qu’il reproduisait des agressions dont il aurait été victime enfant.

Les garçons avaient « confiance en lui, ils le considéraient comme leur grand frère », a souligné Me Marjorie Weiermann, avocate de la famille de deux des victimes.

Les parents des enfants avaient dénoncé ces agressions et déposé plainte après avoir constaté l’attitude « très tactile » de ce « prédateur », puis recueilli les confidences de leurs garçons, a-t-elle ajouté.

« Personne ne pouvait s’imaginer ce que je faisais. J’étais vraiment bien vu, j’avais la confiance de tous », a-t-il confirmé mardi lors de l’audience, selon le quotidien Le Progrès, qui indique que « son expertise psychiatrique a conclu à un réel risque de récidive ».

Le tribunal correctionnel, qui a globalement suivi les réquisitions du parquet, a assorti la peine d’emprisonnement d’un suivi socio-judiciaire d’une période de 6 ans comprenant notamment l’interdiction d’exercer une activité en relation avec des mineurs.

L’association des Scouts et guides de France s’était aussi portée partie civile.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous