Rentrée 2017 : le plan d’action de Najat Vallaud-Belkacem

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a présenté cette semaine lors d'une réunion de recteurs ses priorités pour la rentrée 2017.

© @najatvb

© @najatvb

Sécurité des écoles, création de postes d’enseignants, renforcement du « Plus de maîtres que de classes« … La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem présentait hier devant les recteurs ses priorités pour la rentrée 2017.

Sécurisation des établissements et lutte contre le décrochage scolaire

Dans un contexte de menace terroriste « très élevé », Najat Vallaud-Belkacem a annoncé la poursuite de la mise en place des mesures de sécurité décidées en août dernier. Ces mesures incluaient notamment l’organisation dans les établissements d’exercices « attentat-intrusion », des simulations d’attaque terroriste parfois critiquées pour leur caractère choquant. Sur ce point, « la ministre a indiqué que des « formations de formateurs » étaient en cours, soulignant qu' »aujourd’hui, ce sont les directeurs d’école qui peuvent rencontrer des difficultés car ils sont encore peu nombreux dans ce type de formations ».

La ministre s’est félicitée des résultats de ses actions contre le décrochage scolaire depuis 2012 : « nous sommes aujourd’hui passés sous le seuil des 100 000 jeunes qui sortent annuellement du système de formation initiale sans diplôme », a-t-elle affirmé, souhaitant, pour la rentrée 2017, « amplifier » ses efforts et passer sous le cap des 80 000 décrocheurs par an.

Création de postes d’enseignants

« Certains se plaisent à commenter les créations de postes et les moyens en disant : ‘les moyens ne font pas tout, cela ne suffit pas’. En un sens, ils ont raison », a reconnu Najat Vallaud-Belkacem. « Cependant, une chose est sûre : sans moyens, on ne fait rien et on casse toute dynamique dans l’école », a-t-elle poursuivi. Elle a donc annoncé pour 2017 une « création de postes sans précédent dans l’Éducation nationale : 8 711 postes supplémentaires pour les 1er et 2nd degrés confondus », soit 2 072 de plus qu’en 2016. Dans un cadre de priorité au primaire, 4 311 postes seront ainsi créés dans le 1er degré, « alors même que la démographie va reculer de 12 658 élèves », a-t-elle indiqué. La ministre a aussi souhaité poursuivre le développement du « Plus de maîtres que de classes« , avec l’implantation de 1 941 nouveaux postes dédiés dans les établissements accueillant une majorité d’élèves défavorisés ou en difficulté scolaire.

Ces créations permettront de tenir la promesse de campagne de François Hollande des 54 000 postes d’enseignants ouverts sur le quinquennat, a-t-elle déclaré. La ministre s’en était déjà félicitée en septembre dernier, mais ses chiffres avaient été accueillis avec scepticisme par les syndicats.

Mise en place du protocole PPCR

Najat Vallaud-Belkacem est également revenue sur l’entrée en vigueur du protocole PPCR (parcours professionnels, carrières et rémunérations). Cette réforme, annoncée en mai dernier, prévoit notamment une rénovation des carrières et de l’évaluation. Cette réforme « doit être portée par les autorités académiques et les personnels d’encadrement pour assurer sa diffusion, son explication, et sa pleine appropriation en vue de son application effective à la rentrée scolaire 2017« , a-t-elle indiqué.

Enfin, la ministre a souligné l’augmentation des moyens pour la formation continue : 100 M€ y seront dédiés en 2017, pour, selon elle, « redonner un vrai droit à la formation pour l’ensemble des personnels ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous