Le programme de Manuel Valls pour l’Éducation nationale

Candidat à la primaire de gauche, Manuel Valls a dévoilé son programme. En ce qui concerne l'éducation, il souhaite "engager l'Acte II" de la "refondation de l'école".

Manuel Valls / Photo Olaf Kosinsky / Wikimedia / Licence CC

Manuel Valls / Photo Olaf Kosinsky / Wikimedia / Licence CC

Un mois après avoir dévoilé ses premières propositions pour l’éducation, Manuel Valls donne plus de détails sur son programme – qui apparaît finalement comme un prolongement logique de son action durant le quinquennat de François Hollande.

L’Acte II de la refondation de l’école

Sur son site, dans la rubrique « bâtir une nation éducative », il annonce en particulier sa volonté de « corriger l’impact des inégalités sociales et territoriales sur la réussite scolaire », et de « valoriser le travail » des profs et de la communauté éducative.

L’ex-Premier ministre, candidat à la primaire de la gauche, s’attaque aux « 10 années de gouvernement » de la droite, qui ont « laissé l’école exsangue », avec notamment la suppression de 60.000 postes et des IUFM. Défendant l’Acte I de la refondation de l’école, qu’il a engagé en 2012, il annonce vouloir lancer « l’Acte II ».

Créer un « service public d’accueil » de la petite enfance

Tout d’abord, afin de « lutter contre les inégalités », la scolarisation des enfants de moins de 3 ans « doit être poursuivie », indique Manuel Valls. Ainsi, de 20% de jeunes enfants scolarités dans les REP (réseaux d’éducation prioritaire), il souhaite atteindre le chiffre de 50%. L’ex-Premier ministre veut à terme créer un « véritable service public d’accueil » de la petite enfance.

Revaloriser le salaire et le statut des enseignants

Programme de Manuel Valls pour l'élection présidentielle 2017 / manuelvalls.fr

Programme de Manuel Valls pour l’élection présidentielle 2017 / manuelvalls.fr

Pour l’homme politique, « après avoir recréé des postes », il est désormais « temps de revaloriser » le statut des profs. « Cela passera par une reconnaissance plus grande, y compris en termes de rémunération, de l’engagement et des efforts des enseignants pour améliorer les performances des élèves », écrit-il.

Accompagner les profs débutants et revoir la formation continue

Alors qu’en 4 ans, le nombre de démissions d’enseignants a doublé, en particulier chez les profs stagiaires, Manuel Valls souhaite « mieux accompagner les enseignants qui commencent leurs carrières dans des établissements difficiles », afin de « conforter leur autorité individuelle et collective dans l’école ».

Il prévoit aussi de revoir la formation continue, afin qu’elle « en mérite enfin le nom ». Ainsi, indique Manuel Valls, elle devrait prendre la forme d’un « stage obligatoire », chaque année, à raison d’une journée par trimestre, et, tous les 3 ou 5 ans, « d’une semaine de remise à niveau », permettant à chaque enseignant de « tirer parti des nouveautés, des acquis et des résultats de la recherche ».

Pour permettre à la France de « garder sa place parmi les grandes nations », Manuel Valls souhaite en outre « consacrer 1 milliard d’euros par an aux universités ».

Le « droit de voyager pour chaque jeune, au cours de sa scolarité »

Le candidat à la primaire de gauche propose aussi de « donner à chaque jeune, au cours de sa scolarité, le droit de voyager, de partir à la découverte de la France » : selon lui, « la citoyenneté, le sentiment d’appartenir à la communauté nationale, se construit aussi par la découverte de la diversité de nos régions, de notre culture, de notre patrimoine et de nos paysages ».

Enfin, Manuel Valls propose de poursuivre le développement de l’éducation artistique et culturelle « sur tout le territoire français », de « valoriser l’apprentissage et les métiers manuels », et d’engager une « politique ambitieuse de la langue française », afin de « faire reculer l’illettrisme ».

Un service civique obligatoire pour les adolescents

Dans le chapitre intitulé « un cadre commun et des règles réaffirmés pour garantir notre cohésion et construire ensemble notre destin », Manuel Valls prévoit aussi de rendre le service civique obligatoire – car « son expérience » lui aurait appris que « ce qui est facultatif ne profite pas à tous ».

D’une durée de 6 mois, le service civique obligatoire pourra « prendre des formes diverses », mais son objectif sera de donner aux adolescents (à partir de 16 ans) « le goût de la chose publique », de les initier à la citoyenneté et de « favoriser leur engagement ».

3 commentaires sur "Le programme de Manuel Valls pour l’Éducation nationale"

  1. Indhira  5 janvier 2017 à 19 h 15 min

    C’est tout simplement une excellente surprise! Je ne croyais pas Valls capable de sortir un tel programme aussi complet et porteur. Enfin un projet qui ne vient pas imposer des détails à l’intérieur même des classes.Un très grand projet!En comparant avec les autres ça vote largement plus haut.Signaler un abus

    Répondre
  2. principal  6 janvier 2017 à 13 h 30 min

    La formation continue, cent fois oui. Mais effectuée sur les temps de présence en établissement, la FC est synonyme d’heures de cours en moins dispensées aux élèves et de désorganisation des emplois du temps. On pu prendre la mesure de ce genre de chose l’an dernier en collège. Donc, il faudrait nommer un ministre de l’EN qui ose s’attaquer à cette sempiternelle question du service enseignant pour placer les actions de formation sur des jours de « vacances »‘ (entre parenthèses car il s’agit des vacances des élèves). Pas fait…Signaler un abus

    Répondre
  3. Loys Bonod  7 janvier 2017 à 21 h 16 min

    « Défendant l’Acte I de la refondation de l’école, qu’il a engagé en 2012… »

    En 2012, Manuel Valls était ministre de l’intérieur.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous