L’allergologie reconnue comme une spécialité médicale

logo AFP

Le syndicat français des allergologues (Syfal) s’est félicité jeudi de la décision prise par le gouvernement de reconnaître l’allergologie comme une spécialité médicale à part entière, « une nécessité pour une pathologie qui touche aujourd’hui 18 millions de Français ».

Un arrêté publié jeudi au Journal Officiel permet pour la première fois aux internes en médecine de se spécialiser en allergologie, le gouvernement prévoyant que trente étudiants puissent être formés au cours de l’année 2017-2018.

Il s’agissait d’une « nécessité pour une pathologie qui touche aujourd’hui 18 millions de Français », car sa non-prise en charge, « notamment en raison du manque de professionnels, accroît son risque de sévérité, et représente un coût important pour la collectivité », écrit le Syfal dans un communiqué.

La France ne compte que quelque 1.200 allergologues, des médecins généralistes, pneumologues ou encore dermatologues qui ont suivi une formation complémentaire de deux ans pour se « sur-spécialiser », avait fait remarquer le Syfal en mars.

Près de 30% des Français (18 millions) sont allergiques, contre 2 à 3% en 1970, selon les chiffres de l’association Asthme et Allergies. L’Organisation mondiale de la santé estime que, d’ici à 2050, la moitié de la population occidentale sera touchée, notamment à cause du réchauffement climatique et de la pollution.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous