Hausse des tarifs bancaires: FO-Banques souhaite de la pédagogie

logo AFP

Le syndicat FO-Banques a souhaité jeudi que les banques fassent preuve de pédagogie vis-à-vis de leurs clients, en cas de hausses tarifaires début 2017, afin d’éviter les risques d’incivilités envers les salariés des établissements.

Certaines banques ont commencé à publier leurs tarifs pour 2017 et leurs plaquettes font parfois apparaître des augmentations, en particulier au niveau du prix des cartes de paiement.

« On ne conteste pas toute augmentation à partir du moment où elle est justifiée et expliquée à la clientèle. (…) Si elle n’est pas comprise, c’est une source d’incivilités », a souligné Sébastien Busiris, secrétaire général de FO-Banques.

Les établissements sont actuellement confrontés à un environnement de taux bas, qui pèse sur leurs revenus. C’est pourquoi plusieurs d’entre eux avaient prévenu que certains tarifs allaient augmenter en 2017.

Ces dernières années, la plupart des banques ont aussi commencé à facturer la tenue de compte pour compenser cette perte de chiffre d’affaires.

« L’important, c’est d’expliquer à quoi servent les frais de tenue de compte et qui ils concernent », a pour sa part défendu Cédric Mignon, directeur du développement des Caisses d’Épargne, interrogé sur Radio Classique.

Le responsable a expliqué que ces frais servaient notamment « à développer de nouveaux services de sécurité », de nouvelles applications, ainsi que « tous les services aujourd’hui gratuits dans les banques » tels que consultation d’applications, rendez-vous en agence et maintien d’un parc d’agences couvrant tout le territoire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous