Emanations toxiques dans une école des Hauts-de-Seine: 24 personnes, dont 22 enfants, hospitalisées

logo AFP

Vingt-deux élèves et deux professeurs d’une école primaire de Montrouge (Hauts-de-Seine) actuellement en réfection ont été incommodés par des émanations toxiques jeudi après-midi et ont dû être hospitalisés par précaution, a-t-on appris auprès de la police.

Ces élèves de CE2 et CM2 et deux institutrices de l’école élémentaire Renaudel ont été pris de nausées, vomissements, vertiges et somnolences en milieu d’après-midi, ont indiqué à l’AFP cette même source et un représentant de la fédération de parents d’élèves FCPE sur place.

Pris en charge sur place par les sapeurs pompiers, les victimes ont ensuite été transportées dans différents hôpitaux de la région, selon la police.

Les autres élèves et personnels de l’établissement ont pu regagner leur domicile jeudi soir.

L’intoxication a été provoquée par « des émanations de produits utilisés sur le chantier de rénovation » de l’école, mais « en l’état actuel de l’enquête, les produits nocifs n’ont pu être identifiés », selon la police.

L’Inspection du travail s’est rendue sur place pour effectuer les constatations d’usage, ainsi que la police scientifique et le maire de la commune.

L’enquête a été confiée au commissariat de Montrouge.

Au moins quatre parents d’élève ont indiqué au délégué FCPE sur place vouloir porter plainte. La fédération de parents d’élèves « en a également l’intention », a annoncé ce représentant à l’AFP, souhaitant rester anonyme.

Mercredi matin, plusieurs dizaines de parents d’élèves, d’enseignants et d’enfants avaient manifesté devant la mairie de Montrouge pour protester contre les nuisances causées depuis la rentrée par les travaux de réhabilitation en cours (problèmes de sécurité, nuisances sonores et olfactives…).

La FCPE a appelé à une nouvelle manifestation devant l’hôtel de ville samedi matin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous