Enseignante blessée dans la Loire: l’agresseur hospitalisé d’office

logo AFP

L’adolescent de 16 ans, qui avait blessé légèrement jeudi une enseignante de son lycée à Montbrison (Loire), lors d’une altercation entre élèves, a été hospitalisé d’office samedi, a-t-on appris auprès du parquet de Saint-Etienne.

A l’issue de 48 heures de garde-à-vue, l’élève de 1ère S du lycée de Beauregard a été présenté dans la matinée au parquet en vue d’une mise en examen pour « tentatives d’assassinat ».

Mais une expertise psychiatrique, demandée par le juge d’instruction, a conclu qu’il n’était pas en état d’être entendu. Le sous-préfet de Montbrison a alors demandé son hospitalisation d’office.

« L’adolescent était dans un état proche du coma éthylique lorsqu’il a été interpellé par les gendarmes jeudi matin », a expliqué à l’AFP le procureur de la République de Saint-Etienne, Jean-Daniel Regnauld.

Deux bouteilles de bière vides et une bouteille de whisky entamée avaient été retrouvées dans son sac, où il avait aussi rangé deux couteaux et une hachette.

C’est avec cette dernière que l’adolescent avait blessé sans gravité de plusieurs coups un professeur de musique de 58 ans, lors d’une altercation de l’agresseur avec une de ses camarades de classe qui a été aussi touchée légèrement, selon le procureur. Le garçon avait ensuite été ceinturé par l’infirmière de l’établissement.

« Légèrement blessées, du fait de l’état d’extrême faiblesse de leur agresseur, elles avaient pu ressortir le jour même du centre hospitalier de Montbrison pour être entendues par les enquêteurs », a précisé M. Regnauld.

Une cellule de soutien psychologique avait été aussitôt mise en place dans l’établissement à la suite de l’agression.

Dans une autre affaire de violences contre un enseignant, le procureur a en outre indiqué samedi qu’un élève du collège Honoré d’Urfé à Saint-Etienne avait été mis en examen vendredi pour « violences aggravées » et placé sous contrôle judiciaire (ndlr: en attendant d’être admis dans un Centre éducatif fermé). Il avait porté trois coups de poing à un de ses professeurs à l’extérieur de l’établissement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous