Campus d’excellence: l’Université de Lille candidate pour la 4e fois

logo AFP

Après trois échecs, l’Université de Lille a de nouveau répondu à l’appel au projet d’initiative d’excellence (Idex), qui doit lui donner une nouvelle dimension, et a déposé un dossier lundi, ont annoncé les porteurs de projet lors d’une conférence de presse à Villeneuve-d’Ascq.

Le nouveau projet, « Université Lille Nord-Europe (ULNE) », est fondé sur un groupement composé de l’Université de Lille, de neuf grandes écoles (Centrale Lille, les Mines de Douai, Sciences Po Lille…), de trois établissements nationaux de recherche (CNRS, INSERM, INRIA), du CHRU et de l’Institut Pasteur de Lille. Il se positionne autour de trois thèmes : la santé, l’environnement et la technologie.

Quelque 180 entreprises, dont Auchan, La Redoute et Leroy Merlin, figurent parmi les soutiens du projet nordiste.

« Nous avons été affectés par l’échec du début de l’année, car nous avions proposé un dossier de très bon niveau, mais il était essentiel de ne pas baisser les bras », a déclaré Fabienne Blaise, présidente de l’Université de Lille, sciences humaines et sociales et coordinatrice du projet, lors de cette conférence de presse sur le campus de l’université scientifique.

Martine Aubry (PS), maire de Lille, et Damien Castelain (indépendant), président de la métropole, participaient à cette présentation.

Le projet « Idex ULNE » a tiré les enseignements des précédentes candidatures : « Nous avons simplifié le paysage en intégrant les écoles et nous nous sommes concentrés autour de trois domaines d’excellence alors que l’ancien projet était davantage dispersé », a résumé Mme Blaise.

Le label Initiatives d’excellence « donne financièrement de l’oxygène, c’est un budget supplémentaire de l’ordre de 15 millions par an et c’est un label de visibilité dans le paysage français et dans le paysage international », a-t-elle expliqué.

Selon Mme Blaise, huit universités ont déjà ce label en France, dont l’Université d’Aix-Marseille, le Campus Paris Saclay et l’Université de Bordeaux.

Prochaine étape pour l’Université de Lille : le « grand oral » devant un jury international en février prochain.

Les Idex s’inscrivent dans le cadre du programme d’investissements d’avenir, qui prévoit au total 22 milliards d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche. Ils ont pour ambition de créer en France des ensembles d’enseignement et de recherche de rang mondial.

L’Université de Lyon doit également présenter sa candidature.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous