A Dijon, Cazeneuve inaugure une école de gendarmerie, la première ouverte depuis 20 ans

logo AFP

Bernard Cazeneuve a inauguré vendredi à Dijon une nouvelle école de gendarmerie, la première depuis 20 ans selon le ministre de l’Intérieur qui s’en est pris à la droite accusée d’avoir fermé quatre de ces établissements.

« C’est un événement majeur pour la sécurité des Français, pour l’Etat et pour la République confrontée à un niveau de menace » terroriste « plus élevé que jamais », a déclaré Bernard Cazeneuve dans son discours, transmis à l’AFP.

« Cela fait près de vingt ans qu’aucune école de gendarmerie n’a été ouverte en France », a assuré le ministre, ajoutant « qu’entre 2007 et 2012, pas moins de quatre écoles ont été fermées (…) au nom de ce que l’on a appelé la Révision générale des politiques publiques (RGPP) » sous la présidence Sarkozy.

« 13.000 postes avaient alors été supprimés dans la police et dans la gendarmerie », a-t-il de nouveau accusé, précisant que le gouvernement actuel a « rompu avec cette logique ».

« Non seulement nous remplaçons les départs à la retraite », a argumenté M. Cazeneuve, « mais en outre, d’ici à la fin du quinquennat, 9.000 policiers et gendarmes supplémentaires auront rejoint les commissariats de police et les brigades de gendarmerie ».

Cette année, selon lui, 10.000 gendarmes seront ainsi « sortis des écoles », 9.000 l’année prochaine.

Depuis le 17 octobre, 120 premiers élèves-gendarmes sous-officiers ont entamé à Dijon leur formation, ils seront au total 500 d’ici la fin de l’année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous