Egalité des chances: Mormeck lance un dispositif pour les jeunes ultramarins et des quartiers en difficulté

logo AFP

L’ancien boxeur Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’outre-mer, a lancé mercredi un dispositif pour aider les jeunes originaires des Outre-mer ou des quartiers en difficulté à bénéficier d’un « réseau » pour trouver un stage ou un contrat de qualification.

En présence de la ministre du Travail Myriam El Khomri et du président de l’Assemblée Claude Bartolone, M. Mormeck a signé mercredi soir à l’Assemblée nationale des conventions avec 14 grandes entreprises, afin de mettre à disposition des jeunes ultramarins sans réseaux dans l’Hexagone, mais aussi des jeunes issus des quartiers éligibles aux « politiques de la ville », des offres de stages ou de contrats de qualification.

Le dispositif, baptisé « Egalité Emploi », est une plateforme numérique qui met en lien les demandes de stages ou de formations des jeunes et les offres de stages et contrats qualifiants des grandes entreprises.

Les premières entreprises signataires du dispositif sont Bred, CAF du Val-de-Marne, Canal +, CGPME, Coca-Cola, Danone, EDF, Fnac, Mac Donald’s, MCRA, Orange, SNCF, Veolia, Vulcain, XL Airways. Elles ont déjà transmis plus de 900 offres à pourvoir sur l’ensemble de l’hexagone.

Le dispositif était initialement prévu pour les jeunes ultramarins « qui manquent de réseaux et de relais dans l’Hexagone pour entrer dans la vie professionnelle », mais après la présentation du projet devant le chef de l’Etat François Hollande, ce dernier a demandé à Jean-Marc Mormeck de l’élargir aux jeunes issus des quartiers « éligibles à la politique de la ville, qui peinent à s’insérer dans le monde économique ».

Le postulant qui souhaite profiter de ce dispositif doit s’inscrire (http://délégation.jeunesseoutremer.org) pour bénéficier d' »un accompagnement personnalisé dispensé par des professionnels des ressources humaines » et « d’une orientation adaptée si sa candidature n’est pas exactement conforme à l’offre ».

« Chaque partie gagne un temps précieux », précise la délégation interministérielle, car « l’employeur potentiel est certain d’avoir un candidat qui correspond à son besoin et le candidat est sûr que le stage ou le contrat de qualification correspond bien à ses capacités et ambitions professionnelles ».

Le dispositif Egalité-Emploi est mis en place avec l’aide de l’association Jeunesse outre-mer et de l’Association des jeunes étudiants de Guadeloupe, qui vont créer « une bourse de candidatures d’étudiants », et gérer la plateforme.

Le dispositif Egalité-Emploi sera au coeur d’un forum organisé samedi au Conseil économique, social et environnemental.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous