La candidature Macron « met en colère » Najat Vallaud-Belkacem

logo AFP

La candidature d’Emmanuel Macron à la présidentielle « me met en colère », a déclaré la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem au quotidien Midi-Libre de samedi, jugeant « légitime » que François Hollande brigue un nouveau mandat.

La candidature de l’ancien ministre de l’Économie « n’aura pour effet que d’empêcher potentiellement la gauche d’être au second tour, estime Mme Vallaud-Belkacem. « La candidature de M. Macron me met en colère », ajoute la ministre, interviewée par le quotidien régional avant une visite à Florensac (Hérault).

Interrogée sur la campagne de M. Macron, qui se présente comme un candidat « anti-système », la ministre de l’Education a répondu qu’il s’agissait d’une « posture facile dans le climat actuel ».

« C’est à François Hollande de continuer à défendre le projet qu’il a porté pendant cinq ans… Ce qui me semble parfaitement légitime, c’est que le président sortant qui a mené une bataille rude pour redresser le pays, puisse solliciter à nouveau les suffrages de nos concitoyens », a-t-elle ajouté.

« Ce n’est pas à moi de dire » si le président sortant ira à la primaire de la gauche, juge la ministre. « Mais j’estime nécessaire que le président sortant assume, avec fierté, le bilan qui a été le sien ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous