Les propositions d’Emmanuel Macron pour l’éducation

L'ancien ministre de l'Economie a annoncé hier sa candidature à la présidentielle. Focus sur ses premières propositions pour l'Education.

Discours Emmanuel Macron - Source En Marche live !

Discours Emmanuel Macron – Source En Marche live !

L’annonce de la candidature à la présidentielle d’Emmanuel Macron, ce mercredi 16 novembre au Campus des métiers de Bobigny, n’était pas vraiment une suprise. L’ancien ministre de l’Economie, fondateur du mouvement « En marche ! », avait, le 10 novembre dernier, accordé un entretien à l’Obs ressemblant beaucoup à la présentation d’un pré-programme électoral. Voici ses principales propositions concernant l’éducation et la jeunesse.

Priorité au primaire

Emmanuel Macron l’affirme, l’école sera l’une de ses principales préoccupations, particulièrement l’école primaire. C’est là qu' »il y a une révolution à faire » selon l’ancien ministre. Une priorité déjà affichée par Vincent Peillon en 2012, lors de ses débuts à l’Education nationale.

Emmanuel Macron veut particulièrement mettre l’accent sur les écoles des quartiers en difficulté, appartenant aux REP. Son intention est d’y attirer davantage de professeurs expérimentés, qui bénéficieraient d’une liberté pédagogique importante et seraient mieux payés. Il souhaite également donner « une véritable autonomie pédagogique aux écoles ».

Réforme de la carte scolaire

L’ancien ministre se montre par ailleurs opposé à la fin du collège unique. « Les sacrifiés du collège unique sont ceux qui ne savent pas lire et écrire en y arrivant. Ce serait donc prendre le problème à l’envers que de déconstruire le collège unique », estime-t-il. Emmanuel Macron veut également introduire davantage de mixité dans les établissements, un chantier sur lequel travaille déjà Najat Vallaud-Belkacem.

Pour diminuer les inégalités sociales entre établissements, l’ancien ministre envisage une réforme de la carte scolaire, et préconise de donner davantage de moyens aux établissements les plus défavorisés. Il propose aussi d’enrichir l’offre scolaire des établissements en difficulté, afin de rétablir leur attractivité auprès des élèves plus favorisés.

Plus d’autonomie pour les universités

Enfin, Emmanuel Macron préconise davantage d’autonomie pour les universités. Un proche d’Emmanuel Macron cité par l’Obs, estime que l’autonomie actuelle des universités « est en trompe-l’œil », et plaide pour un système différencié avec « des universités de proximité tournées vers les bassins d’emplois locaux, formant des étudiants à bac+2 et des universités de rang international à bac+5 ».

Alors que l’ancien ministre semble mettre les jeunes au coeur de ses priorités, ils n’étaient pas les bienvenus lors de l’annonce de sa candidature ce mercredi. Selon le Bondy Blog, les jeunes du Campus des métiers n’étaient pas admis dans le garage où Emmanuel Macron prononçait son discours, face à 150 journalistes.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous