Le Goncourt des lycéens attribué à Gaël Faye pour « Petit Pays » (Grasset)

logo AFP

Le Goncourt des lycéens a été attribué jeudi à Rennes à Gaël Faye pour « Petit Pays » (Grasset), un roman sur le quotidien insouciant d’un petit garçon de 10 ans au Burundi bouleversé par la montée du conflit entre Hutus et Tutsis.

La présidente du jury des lycéens, Margaux Compte, lui a annoncé la nouvelle par téléphone, depuis l’opéra de Rennes. « Je suis très fier et ému », a réagi Gaël Faye.

Le jury a salué « la fluidité, la sensibilité des paroles » mais aussi « les thèmes abordés avec notamment la guerre au Rwanda, la découverte identitaire et l’évolution dans la vie adulte ».

« Petit Pays » a été élu au 1er tour du scrutin avec neuf voix devant le roman « Continuer » de Laurent Mauvignier (Minuit).

Déjà lauréat du prix du roman Fnac, Gaël Faye reçoit à 34 ans son premier prix prestigieux.

S’il écrit depuis l’âge de 13 ans, le Franco-Rwandais a mis du temps avant de s’imaginer écrivain. Malgré « un paquet de débuts de romans dans les tiroirs », c’est vers la musique qu’il s’est d’abord tourné à la vingtaine, après un passage dans un fonds d’investissement à Londres où il menait « une vie de poisson rouge ».

En 2015, le Goncourt des lycéens avait été attribué à Delphine de Vigan pour « D’après une histoire vraie » (JC Lattès), également couronnée la même année par le Renaudot.

Ces cinq dernières années, le Goncourt des lycéens est le prix littéraire dont la moyenne des ventes est la plus élevée avec près de 395.000 exemplaires, avant le prix Goncourt qui lui atteint une moyenne de 345.000 exemplaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous