Élection de Donald Trump : son programme pour l’éducation

À la surprise générale, Donald Trump est devenu le nouveau président des États-Unis. Focus sur ses propositions pour l'éducation.

Donald Trump © Gage Skidmore

Donald Trump © Gage Skidmore

Alors que les sondages donnaient Hillary Clinton largement vainqueur de l’élection présidentielle américaine, Donald Trump a créé la surprise en devenant le 45ème président des États-Unis. Que propose-t-il pour améliorer le système éducatif américain ?

Une université plus abordable mais pas gratuite

Contrairement à ce que pronait Hillary Clinton, Donald Trump s’oppose à rendre l’université gratuite aux étudiants issus de familles modestes. Pour lui, cette gratuité serait payée par le contribuable. Il propose cependant de réduire le prix des frais d’inscription des universités, sans toutefois expliquer comment.

Une refonte du socle commun

La mesure principale du nouveau président américain est une refonte du socle commun éducatif pour les élèves âgés de moins de 12 ans. Selon lui, le système actuel est un gouffre financier et ne fonctionne pas : « Les États-Unis dépensent chaque année plus de 620 milliards de $ pour l’enseignement des moins de 12 ans. C’est une moyenne d’environ 12 296 $ pour chaque étudiant inscrit à nos écoles publiques élémentaires et secondaires » estime-t-il, rappelant qu’au niveau « de la connaissance gagnée, nos étudiants continuent à être à la traîne derrière leurs pairs dans le monde entier ».

Il prône une éducation plus locale, qui n’est pas « initiée par les bureaucrates de Washington », et souhaite donc revenir sur le « Common core » instauré par Barack Obama en 2010. Ce dernier prévoyait une harmonisation des programmes à l’échelle du pays.

Trump se montre favorable à une compétition entre les élèves au sein de l’école, affirmant que cela les rend « plus forts ».

Améliorer la garde d’enfants

Donald Trump propose d’améliorer les systèmes de garde d’enfants. Il souhaite encourager les employeurs à instaurer des garderies sur le lieu de travail des parents, mais aussi de défiscaliser les frais de garde pour les enfants de moins de 13 ans.

Priorité au « School choice »

Le « School choice », un dispositif qui permet aux parents de choisir l’éducation qui convient le mieux à leurs enfants, entre l’école publique, privée, privée sous contrat ou encore l’enseignement à domicile, est l’une des priorités du nouveau président.

Ce dernier affirme qu’il compte investir « immédiatement » 20 milliards de dollars dans ce système, qui est selon lui « le sujet essentiel de notre temps » pour améliorer les droits civils.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous