La Région IDF a investi plus de 18 millions dans son « bouclier sécurité »

logo AFP

Sécurisation des lycées, déploiement de la vidéo-protection, rénovation de commissariats et casernes, la Région Ile-de-France a investi « plus de 18 millions d’euros » en 2016 pour son « bouclier sécurité », dont plus de 10 millions pour les lycées, a annoncé jeudi sa présidente Valérie Pécresse (Les Républicains).

« La Région a décidé de faire de la sécurité une de ses priorités », a rappelé Mme Pécresse lors d’une conférence de presse au Conseil régional. Son « bouclier sécurité », une de ses promesses de campagne, avait été adopté en janvier par la nouvelle majorité LR-Modem-UDI, malgré les critiques de l’opposition.

Au total, le budget d’investissement de la Région en matière de sécurité a « triplé » par rapport à celui de la précédente mandature socialiste et « il augmentera encore de 10% » en 2017, a affirmé Mme Pécresse.

La région a notamment investi 10,293 millions d’euros pour renforcer les dispositifs d’alarmes anti-intrusion et de vidéo-surveillance dans les lycées et sécuriser les accès (sas, portails, clôtures, etc.). En 2016, « 216 projets ont été financés, pour 151 lycées publics, soit un tiers des lycées de la région », a précisé le vice-président en charge de la sécurité, Frédéric Péchenard.

Le lycée professionnel Hélène-Boucher à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), où des violences ont éclaté fin octobre et une proviseure a été agressée, a par exemple reçu une subvention en urgence de 60.000 euros pour la clôture du parvis et de 45.000 euros pour la vidéo-surveillance.

La région a également investi 2,41 millions d’euros pour financer des systèmes de vidéo-protection dans 41 communes d’Ile-de-France et 212.000 euros pour équiper les polices municipales dans 18 communes (véhicules, gilets pare-balles, bâtons de défense, caméras embarquées). Ce fut notamment le cas à Viry-Châtillon, où deux policiers ont été gravement brûlés. La région a financé en urgence « un nouveau véhicule, des gilets et du matériel radio », a précisé Mme Pécresse.

Dans le cadre d’une convention avec le ministère de l’Intérieur, 5,2 millions d’euros ont également été accordés pour la rénovation de 14 commissariats et casernes de gendarmerie (ainsi que l’Institut national de police scientifique).

Une nouvelle convention doit être votée lors du prochain conseil régional en novembre et signée avant la fin de l’année, pour intensifier la participation de la région à ces rénovations, investir dans l’équipement mobilier (véhicules, etc.) et financer des commissariats mobiles sur les sites touristiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous