Vallaud-Belkacem en Polynésie pour signer une convention d’éducation

logo AFP

Najat Vallaud-Belkacem a débuté vendredi une visite de trois jours dans les établissements scolaires de Polynésie française, où elle doit notamment signer une convention d’éducation décennale avec Papeete.

C’est la première visite d’un ministre de l’Education nationale dans cette collectivité d’outre-mer.

La Polynésie française, autonome en matière d’éducation, a besoin d’argent : elle peine à construire et à rénover ses établissements scolaires et ses internats, souvent vétustes. Najat Vallaud-Belkacem doit se rendre samedi à Rangiroa, dans l’archipel des Tuamotu, avant de signer, le soir à Papeete, une convention d’éducation décennale entre la France et la Polynésie.

Lors de sa première journée, à Huahine (dans l’archipel des Iles-Sous-Le-Vent), la ministre a observé l’application du plan numérique pour l’éducation initié par François Hollande, dans un collège qui s’est équipé de tablettes numériques.

« Nous avons décidé que cinquante pour cent de la dépense d’équipements en numérique, y compris partout en Polynésie, serait pris en charge par l’Etat, donc c’est vraiment une aide comme il n’en a jamais été question par le passé », a déclaré à l’AFP Najat Vallaud-Belkacem.

Mais le collège de Huahine est l’un des rares à s’être équipé en Polynésie, alors que c’est le cas d’un quart des collèges de métropole selon le ministère de l’éducation.

La Polynésie fait face à d’immenses défis en matière d’éducation : ses 118 îles sont réparties sur une surface grande comme l’Europe, ce qui génère des coûts importants de transports scolaires. Beaucoup d’élèves des petites îles vont en internat dès le collège. La maîtrise du français pose aussi des difficultés, pour des élèves dont ce n’est pas toujours la langue maternelle.

Le décrochage scolaire reste très important, et le taux d’illettrisme des jeunes adultes est estimé à 37% dans cette collectivité d’outre-mer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous