Au moins six cas de tuberculose dans un lycée basque

logo AFP

Environ 1.800 élèves, enseignants et personnels d’un lycée d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques) vont subir un dépistage de la tuberculose après la découverte de six cas en quelques mois dans l’établissement, a-t-on appris vendredi auprès des autorités sanitaires.

Selon l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine, entre mai et octobre, « quatre cas de tuberculose pulmonaire ont été confirmés chez des élèves du lycée Cantau d’Anglet ».

« Face à cette situation de cas groupés et conformément aux recommandations en vigueur, un dépistage d’un premier cercle de contacts des trois classes concernées (élèves, enseignants, intervenants et surveillant, soit près de cent personnes) » a été effectué le 7 octobre par le Centre de lutte anti-tuberculeuse (CLAT) de l’Hôpital de Bayonne, a indiqué l’ARS dans un communiqué.

Dans le cadre de ce dépistage, « deux nouveaux cas ont été identifiés parmi les élèves de ces classes et un autre cas suspect est en cours d’investigation », a précisé l’ARS qui souligne que « ces élèves bénéficient d’une prise en charge médicale adaptée ».

Face à cette situation, l’ARS, en partenariat avec la préfecture, les services de l’Education nationale et les opérateurs de santé, a décidé la mise en place, au retour des vacances de la Toussaint, « d’un dépistage anti-tuberculeux élargi à l’ensemble des élèves et du personnel du lycée ». Au total, 1.800 personnes sont concernées, dont près de 1.500 élèves.

La tuberculose est une maladie contagieuse qui se transmet par voie aérienne (toux, éternuements …) et qui se soigne avec des antibiotiques adaptés. Elle se manifeste par la persistance de certains symptômes pulmonaires (toux, difficultés ou douleurs respiratoires, crachats…) ou généraux (fièvre, sueurs nocturnes, amaigrissement anormal…).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous