Najat Vallaud-Belkacem : « Condamner les violences contre les enseignants »

Ces derniers jours, les épisodes de violence contre des enseignants se sont multipliés dans toute la France.

© Public Sénat

© Public Sénat

Sept membres du corps enseignant ont été agressés en moins d’une semaine dans l’hexagone : un proviseur et son adjointe ont été roués de coups par un lycéen à Saint-Denis le 13 octobre ; un lycéen a cassé la mâchoire et plusieurs dents de son professeur en plein cours à Calais le 14 ; un lycéen a frappé une professeure au visage à Colomiers le 17 ; la proviseure d’un lycée de Tremblay-en-France a été frappée le même jour ; le 17 octobre toujours, un enseignant a été violemment agressé par deux jeunes hommes à Argenteuil et un enseignant a été agressé au visage en plein cours dans un lycée de Strasbourg le 18 octobre comme le récapitule cette vidéo de Franceinfo.

Manuel Valls : « L’Etat les poursuivra sans relâche »

Le Premier ministre Manuel Valls a réagi ce mardi 18 octobre sur les réseaux sociaux : « Seine-Saint-Denis et Val-d’Oise : l’État poursuivra sans relâche ceux qui s’en prennent à nos professeurs, nos écoles, nos forces de l’ordre ».

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale, s’est également exprimée à ce sujet sur les ondes de RTL : « C’est vrai, il y a en Seine-Saint-Denis et dans le Val d’Oise depuis quelques jours une montée des violences à l’égard des fonctionnaires – parce que ça vise aussi bien les policiers que les enseignants et les proviseurs – qui commence à faire beaucoup, et donc il faut condamner absolument chacun de ces actes ».


Violences en milieu scolaire : « Il faut… par rtl-fr

La ministre a également évoqué le sujet au micro de la chaîne de télévision Public Sénat : « Il faut se méfier car parfois quand vous avez une conjonction de faits on a tendance à avoir une lecture cohérente de quelque chose qui ne l’est pas forcément. En revanche, nous sommes interpellés par ce qui ressemble plus à un fait social qu’à un fait divers car la répétition nous amène tout de même à conclure que malheureusement les enseignants ne sont pas sanctuarisés comme on pourrait l’espérer et qu’ils peuvent être l’incarnation de l’institution que l’on a envie de frapper quand on est cette bande de voyous qui s’attaque aux policiers ou aux enseignants. Force pour nous et de faire en sorte que la sécurité soit présente, y compris près des établissements ».

N.V. Belkacem à propos des violences contre les… par publicsenat

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous