Nouvelle découverte d’un tag antipolice dans une université parisienne

logo AFP

Une enquête a été ouverte après la découverte lundi d’un tag antipolice sur le campus de l’université Paris VI Pierre-et-Marie-Curie, place Jussieu dans le Ve arrondissement, a-t-on appris mardi de source policière.

La préfecture de police a annoncé à l’AFP qu’elle allait déposer plainte mardi l’après-midi.

« Un bon flic est un flic mort, Acab » (un acronyme de l’anglais +All cops are bastards+, tous les flics sont des salauds, NDLR), pouvait-on lire sur ce tag qui date « de plusieurs jours », a précisé la source policière.

Cette découverte intervient une semaine après celle de quatre tags antipolice le 11 octobre à l’intérieur de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Sur ces tags, on pouvait lire: « Frapper vite, frapper fort, un bon flic est un flic mort », ou encore « J’ouvre une bouteille à chaque fois qu’ils ferment le cercueil d’un flic ».

Ces tags avaient été découverts le jour où plusieurs centaines de policiers se rassemblaient en silence devant les commissariats de France, en solidarité avec leurs collègues attaqués par des jets de cocktails molotov dans l’Essonne.

Le ministre de l’Intérieur et l’université Paris I Panthéon-Sorbonne avaient porté plainte. Des inscriptions « constitutives d’apologie de crimes contre des policiers », avait dit le ministre Bernard Cazeneuve.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous