Plusieurs milliers de personnes rassemblées à Paris pour la Manif pour Tous

logo AFP

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dimanche en début d’après-midi à Paris, à l’appel de la Manif pour Tous, qui continue à demander l’abrogation de la loi Taubira ouvrant le mariage aux personnes de même sexe, à six mois de la présidentielle.

Une banderole « En 2017, je vote pour la famille » en tête, le cortège composé aussi bien de personnes âgées que d’enfants accompagnés de leurs parents, certains venant de plusieurs centaines de kilomètres pour manifester, se mettait lentement en place près de la porte Dauphine dans l’ouest parisien, ont constaté des journalistes de l’AFP.

De nombreuses personnes brandissaient un drapeau tricolore ou des drapeaux rose et bleu aux couleurs du mouvement.

Scandant « PMA, GPA, on lâchera pas, tous ensemble pour mener le combat » ou « le ventre des femmes n’est pas à vendre », les manifestants ont suivi le mot d’ordre du rassemblement contre la procréation médicalement assistée (PMA) « sans père », le « scandale de la GPA » (Gestation pour autrui) et la « diffusion du genre » notamment dans les écoles.

« Ils avaient dit que la Manif pour tous, c’est du passé, mais nous resterons là jusqu’à l’abrogation de la loi Taubira », lance un animateur depuis la tribune.

Une pancarte « Non à la merdocratie » dans les mains, Michel Delaune, 72 ans, explique qu’il est là pour lutter contre la « décadence ». « Je suis contre le mariage homosexuel et contre le pouvoir merdocratique qui s’oppose au pouvoir du peuple », dit ce ingénieur retraité.

Comme les associations familiales catholiques (AFC), qui ont appelé à se joindre à la manifestation, la Manif pour tous, après plusieurs mois de silence médiatique relatif, compte sur la mobilisation pour montrer aux candidats à la présidentielle qu’elle est une force avec laquelle il faut compter.

Mais le mouvement peine à se faire entendre des candidats à la primaire de la droite, qui ne comptent pas revenir sur la loi Taubira. A l’exception de Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate et partisan de son abrogation, et dans une moindre mesure de François Fillon, qui souhaite amender la loi pour interdire la filiation exclusive d’un enfant par deux personnes de même sexe.

En 2012 et 2013, au plus fort, les rassemblements de La Manif pour tous avaient réuni plusieurs centaines de milliers de personnes, suivis d’un net essoufflement après le passage de la loi en mai 2013 (70.000 personnes en octobre 2014 selon la police, 500.000 selon les organisateurs).

Les manifestants doivent rejoindre le Trocadéro.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous