Reims: un lycéen mineur mis en examen pour en avoir blessé un autre

logo AFP

Un élève de seconde d’un lycée de Reims a été mis en examen mercredi pour avoir gravement blessé à l’arme blanche un autre élève, lundi tout près de l’établissement où tous les deux étaient scolarisés, a-t-on appris de source judiciaire.

Placé en garde à vue le jour des faits, l’agresseur présumé, âgé de 16 ans, a été placé sous contrôle judiciaire et sera dirigé vers un centre éducatif fermé, a précisé le parquet de Reims. Elève du lycée Franklin Delanoe Roosevelt, comme la victime qui, elle, était en classe de première, il s’était rendu de lui-même au commissariat, avec sa mère.

Il était « déjà connu pour plusieurs infractions liées à la violence », qui n’ont cependant débouché sur « aucune condamnation », selon le parquet de Reims.

Devant le lycée, le jeune homme blessé, né en 1999, avait reçu un coup de couteau ou de ciseaux dans le ventre. Il a été opéré au CHU, mais ses jours ne sont pas en danger, avait déclaré lundi le procureur adjoint de Reims, Jean-Pascal Arlaux.

Lors de sa garde à vue, le suspect a soutenu avoir été lui-même agressé par la victime. Pour se défendre, il aurait porté un coup avec une paire de ciseaux.

D’après plusieurs témoignages recueillis par l’AFP sur place lundi, c’est une bagarre qui aurait dégénéré, sur fond de rivalité entre bandes de deux quartiers difficiles de la ville. Ce lycée est le plus grand lycée rémois, comptant plus de 2.000 élèves et il est réputé calme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous