Jeans troués au lycée: des règlements vagues laissés à l’appréciation de l’encadrement

logo AFP

Interdire le port d’un jean troué ou un jogging dans un lycée, comme c’est arrivé cette semaine dans deux établissements, c’est possible en France, en fonction de la position de la direction et de la communauté éducative, a expliqué mercredi le premier syndicat des proviseurs.

Des élèves du lycée François-Couperin de Fontainebleau (Seine-et-Marne) ont manifesté mardi devant leur établissement pour s’opposer à l’interdiction qui leur est faite de porter des jeans troués. Sollicitée par l’AFP, la direction du lycée n’a pas souhaité s’exprimer.

Le règlement intérieur du lycée précise simplement que « les élèves doivent se présenter en tenue convenable et décente ». Les limites de la décence sont laissées à la libre appréciation de la direction et du personnel éducatif.

« Le règlement intérieur est approuvé par le conseil d’administration de chaque établissement, où sont aussi représentés les élèves et les parents », rappelle Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN, premier syndicat des proviseurs. « Les élèves et leurs représentants sont associés aux décisions qui les concernent », notamment sur les tenues vestimentaires autorisées, insiste-t-il.

Le règlement ainsi adopté fait ensuite l’objet « d’un contrôle de légalité » de la part du rectorat. Qui vérifie si le texte respecte « l’interdiction du port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse » (pour les établissements publics) et l’interdiction des tenues destinées « à dissimuler son visage ».

« Les élèves savent ce qu’on attend d’eux et qu’ils ne doivent pas venir en jeans troués », affirme Christel Grateloup, de la fédération des parents d’élèves FCPE, qui estime qu’il n’y a pas d’ambiguïté sur la question.

En cas de contestation d’un règlement, « une plainte peut être déposée devant le tribunal administratif », précise Valérie Piau, avocate spécialisée en droit de l’éducation.

Mais pour Philippe Tournier, « il existe des lieux démocratiques pour débattre » tout en restant dans le cadre scolaire. « Le conseil d’administration ou le conseil de vie lycéenne permettent d’échanger sur ces questions là ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous