Le CFJ emménage avec W, sa nouvelle école de contenus numériques

logo AFP

Le Centre de Formation des Journalistes (CFJ), fondé en 1946 va quitter son siège historique de la rue du Louvre pour s’installer dans un nouvel immeuble dans l’est de Paris, avec l’Ecole W, nouvelle école des contenus numériques, a annoncé le CFJ dimanche.

Ecole de journalisme de référence créée par le journaliste et résistant Philippe Viannay, le CFJ, qui célébrera son 70e anniversaire mardi soir à l’Hôtel de Ville, occupera un immeuble de 1.700 m2 rue du Faubourg-Saint-Antoine.

Ces nouveaux locaux accueilleront à la fois le CFJ, l’Ecole W, école postbac dédiée aux « contenus et la créativité numérique », ainsi qu’une dizaine de start-ups, dans une logique d’échanges et de projets avec les étudiants.

Le CFJ a formé plus de 2.700 journalistes depuis sa création. L’école W, sa nouvelle filiale, qui accueille pour sa première année 70 étudiants, prépare les candidats aux écoles de journalisme et de création de contenus multi-formats, allant du cinéma à la communication digitale.

Il pourront travailler avec la dizaine de start-ups et associations en résidence, parmi lesquelles la Fabrique DIY, Creafeed, Ijsberg, Niwtmedia, Portemire et la Chance aux Concours.

L’Ecole W, qui privilégie la « pédagogie inversée », a noué des partenariats avec Kaos Pilot au Danemark, qui forme au design de projets et à l’entrepreneuriat, et l’Ecole 42 à Paris.

« La décision de déménager l’Ecole de la rue du Louvre de son adresse mythique et de créer l’école W est un engagement pour l’avenir. Elle répond à notre volonté d’ouvrir les étudiants à de nouvelles formes de narration, de travail en équipe pluridisciplinaire, avec les meilleurs outils pédagogiques et professionnels existants », a expliqué Julie Joly, directrice du CFJ et directrice générale de W.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous