Une voiture pénètre dans un lycée du Puy-en-Velay: pas de blessé

logo AFP

Une femme couverte d’un foulard, présentée comme déséquilibrée, a pénétré en voiture dans un lycée du Puy-en-Velay, cassant la barrière d’entrée de l’établissement avant de se livrer à un rodéo autour des bâtiments sans faire de blessés, a-t-on appris de sources concordantes.

Le proviseur a été alerté vers 08H45 quand une voiture, moteur en marche et feux allumés, s’est arrêtée devant la barrière du lycée Charles et Adrien Dupuy et il a immédiatement prévenu la police, a rapporté à l’AFP Jeannine Buisson, directrice départementale de la Sécurité publique (DDSP) de Haute-Loire.

Avant l’arrivée des forces de l’ordre, la conductrice, couverte d’un grand foulard, avait réussi à briser la barrière d’entrée de cet établissement non sécurisé et à circuler entre les bâtiments. Au moment où elle quittait les lieux, la police l’a interpellée, puis l’a placée en garde à vue, selon la même source.

Le proviseur avait dans l’intervalle pu rassembler tous les élèves dans les locaux, leur évitant ainsi de se trouver sur la trajectoire de la conductrice.

Selon la police, le femme, d’origine européenne, connue pour des crises d’hystérie, est suivie par l’hôpital psychiatrique du Puy-en-Velay. « Elle a été identifiée et elle n’a aucun lien avec la mouvance islamiste », a précisé à l’AFP le préfet du département, Eric Maire.

L’enquête, confiée à la DDSP selon le parquet, devra notamment tenter de déterminer les raisons de son geste et les motifs de son port d’un ample foulard.

De son côté, Laurent Wauquiez, le président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé que les entrées de ce lycée seront prochainement fermées aux personnes extérieures.

« J’avais proposé au proviseur que l’on puisse organiser une fermeture du lycée. Je pense qu’après cet évènement, maintenant, il va accepter. On va travailler ensemble pour pouvoir le clôturer et le sécuriser », a-t-il expliqué. Il doit se rendre dans l’établissement vendredi à 17H00.

« C’est un lycée que je connais bien qui est malheureusement ouvert aux quatre vents. Au moins que cet incident serve à réaliser qu’en matière de sécurité, il ne faut plus lésiner », a ajouté M. Wauquiez, interrogé par l’AFP dans les allées du sommet de l’Elevage à Cournon-d’Auvergne (Puy-de-Dôme).

Lors de la rentrée le 1er septembre dernier, le président par intérim des Républicains (LR) avait annoncé que la région équiperait tous ses lycées de dispositifs de sécurité d’ici fin 2017, pour un coût de 32 millions d’euros.

cor-san-cha-kal/dfa/fm

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous