Monsieur le Prof : « je joue un prof sadique, mais je n’ai pas encore jeté d’élèves par la fenêtre ! »

Dans un livre publié il y a quelques semaines, le plus célèbre des profs twittos dévoile son agenda, rempli d'anecdotes, de réflexions et de dessins hilarants sur son quotidien d'enseignant d'anglais. Interview.

Avatar monsieur le profPouvez-vous présenter en quelques mots celui qui se cache derrière Monsieur Le Prof ?

Je suis un mec lambda de 28 ans qui passe un peu trop de temps sur Internet, et cherche n’importe quel truc à faire pour repousser le moment où je dois corriger mes copies. C’est pourquoi j’écris pas mal de tweets et je fais beaucoup de montages…

Vous avez récemment publié  « Monsieur Le Prof », un petit livre drôle et caustique présenté comme un agenda d’enseignant. Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire un tel ouvrage ?

monsieur le prof

Source : Twitter

Cela fait maintenant 5 ans que j’ai ouvert mon compte Twitter et que j’ai commencé à raconter ma vie de prof sur le net. J’ai amassé pas mal d’anecdotes et de mots d’élèves, et il me semblait sympa de rassembler les moments les plus marrants de ma carrière dans un livre. Mais l’idée, c’était de ne pas se contenter d’un simple « best-of », mais d’offrir beaucoup d’anecdotes inédites et surtout d’offrir aux lecteurs une touche visuelle assez unique. Le livre est présenté sous la forme d’un agenda et le but c’est que le lecteur puisse vraiment se plonger dans le quotidien d’un prof.

Vous partagez également beaucoup d’anecdotes de votre quotidien d’enseignant sur les réseaux sociaux, où vous êtes très populaire. N’avez-vous pas peur d’être reconnu par des élèves ou des collègues ?

J’ai gardé mon anonymat 5 ans : j’enseignais en collège et à cet âge-là, les élèves ne traînent pas encore trop sur Twitter. Cette année, j’enseigne au lycée, et en à peine une semaine, j’étais grillé… Certains élèves me suivaient depuis des années et n’ont pas eu beaucoup de mal à me reconnaître. J’ai donc fait un petit discours à chacune de mes classes pour leur expliquer qu’il fallait bien séparer le personnage du net et le prof qu’ils ont en classe. Pour l’instant, ça se passe plutôt bien, et mes cours se passent de façon très classique ! Pareil pour mes collègues avec qui on en a un peu parlé en début d’année, et puis on est passé à autre chose (à savoir : critiquer les élèves.)

Monsieur le Prof

Source : Twitter

Vos tweets et posts sur les réseaux sociaux sont parfois sarcastiques. Recevez-vous des critiques de parents ou d’enseignants qui s’insurgent de voir un prof se moquer de ses élèves ?

J’ai énormément d’enseignants qui me suivent et m’envoient des messages au quotidien pour me dire que mes petites histoires les font marrer et décompresser après une journée de boulot. Les profs se retrouvent dans mes anecdotes, parce qu’au fond, on a un peu tous les mêmes élèves et les mêmes situations, et ils perçoivent très bien le second degré dans ce que je raconte. Après, évidemment, il y en a qui n’approuvent pas, mais ce qui est chouette c’est qu’ils ne sont pas obligés de me lire. Cela dit, je ne me moque pas vraiment de mes élèves, ce que je raconte est un peu mis en scène, arrangé, maquillé, pour que personne ne soit blessé. Je joue le rôle d’un prof totalement sadique, mais je n’ai, à l’heure actuelle, pas encore jeté d’élèves par la fenêtre.

twitter Msieur le Prof

Source : Twitter

Dans votre bio Twitter, on peut lire « Les jeunes m’aiment sur Twitter, mais pas en vrai ». En classe, quel genre de prof êtes-vous ?

Quand j’enseignais au collège, j’étais un prof assez strict et exigeant. A mes yeux, il est nécessaire d’avoir une bonne discipline en classe afin de profiter au mieux de ce que racontent les profs, et j’étais donc intransigeant là-dessus. Les bavardages, jeux d’enfants (faire tomber la trousse du camarade, etc…), je ne les laissais pas passer. Si les élèves savaient bien se comporter, je pouvais un peu desserrer la vis et être plus détendu, ce qui donnait des échanges très sympas avec mes 4èmes, par exemple (mes fameux chouchous de l’an dernier dont j’ai longuement parlé)

Enfin, qu’aimeriez-vous dire à tous les jeunes profs qui se lancent aujourd’hui dans leur première année d’enseignement ?

Courage. Ne vous laissez pas décourager par l’ESPE et toutes les absurdités qui en découlent. Serrez les dents les premières années, vous risquez d’être TZR et d’être baladés d’établissement en établissement pendant quelques années, mais on peut obtenir un poste fixe, j’en suis la preuve ! N’hésitez pas à demander de l’aide à vos collègues (que ce soit en vrai ou sur le net), ou bien à vous inscrire à des pages Facebook de mutualisations de cours, ça aide vraiment.

livre m le prof

Couverture du livre de Monsieur le Prof

Monsieur le Prof
Paru en août 2016
Editions Flammarion

Monsieur le Prof sur Internet
http://monsieurleprof.com
Twitter : @MsieurLeProf
Facebook : https://www.facebook.com/bongeourre
Instagram : https://www.instagram.com/msieurleprof/
Blogs : http://partenairesparticulieres.com/
https://bonjmecasse.wordpress.com/
Contributions : http://rue89.nouvelobs.com/blog/monsieur-le-prof
https://medium.com/@coursdudimanche

 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous