Najat Vallaud-Belkacem : « J’invite le pape à rencontrer les enseignants »

Najat Vallaud-Belkacem n’a pas manqué de réagir aux propos du pape sur la théorie du genre.  La ministre de l’éducation nationale s’est dite « très en colère » au sujet de cette « désinformation massive ».

© France Inter / Capture d'écran

© France Inter / Capture d’écran

C’était ce dimanche 2 octobre dans un avion entre Bakou (Azerbaïdjan) et Rome (Italie). S’adressant à des journalistes pendant le vol, le pape François a accusé les manuels scolaires français de faire la promotion de la théorie du genre.

Des propos auxquels Najat Vallaud-Belkacem a réagi dans la matinale de France Inter, ce lundi 3 octobre. Face à Patrick Cohen, la ministre de l’éducation nationale a regretté « cette parole pour le moins légère et infondée » avant de conseiller « au pape, lors de son prochain passage en France, de venir à la rencontre des enseignants et de feuilleter lui-même ces manuels scolaires, ces programmes et d’expliquer en quoi il y aurait une théorie du genre qui n’existe pas dans ces livres ».

Najat Vallaud-Belkacem a ajouté : « Les manuels scolaires ne sont pas sous la responsabilité de la ministre. Ce sont des éditeurs qui les font. Et dans les programmes scolaires qui sont, eux, sous ma responsabilité, y a-t-il à un moment ou à un autre écrit que, dans la vie, l’égalité entre les hommes et les femmes signifie que l’on peut changer de sexe ? […] On parle de la nécessité de ne pas hiérarchiser entre un sexe et un autre, de lutter contre les violences faites aux femmes, de lutter contre le sexisme, de lutter contre le harcèlement sexiste qui fait des morts, car aujourd’hui trop de jeunes filles ne savent tellement pas réagir sur ces questions qu’elles finissent par porter atteinte à leurs propres jours. » Elle dénonce par ailleurs des « intégristes qui embarquent le pape dans leur folie mensongère ».

« Najat Vallaud-Belkacem fait honte à la France »

Sur Twitter, la sortie de la ministre sur le souverain pontife a suscité de vives réactions à droite. Eric Ciotti, conseiller de Nicolas Sarkozy, parle ainsi de « la vacuité de ses arguments » mais aussi de « mépris et de suffisance ». François Fillon, ancien premier ministre et candidat à la primaire de droite pour l’élection présidentielle 2017, en a de son côté profité pour attaquer la politique de François Hollande et de son gouvernement : « Une ministre de l’éducation qui donne des conseils au Pape ! On aura décidément tout vu durant ce quinquennat… » Pour Christian Estrosi, sur Europe 1 ce mardi, « Najat Vallaud-Belkacem fait honte à la France » et le président de la région PACA « entend défendre de toutes ses forces » l’évêque de Rome.


Pour Estrosi, « Najat Vallaud-Belkacem fait… par Europe1fr

Néanmoins, Najat Vallaud-Belkacem a pu compter sur des soutiens à gauche, avec notamment l’adjoint au maire de Paris, Bruno Julliard : « Excellente réponse de Najat Vallaud-Belkacam sur France Inter aux propos regrettables du pape sur la fantasmée « théorie du genre » à l’école. Bravo. »

1 commentaire sur "Najat Vallaud-Belkacem : « J’invite le pape à rencontrer les enseignants »"

  1. Sand  7 octobre 2016 à 15 h 29 min

    Très bonne réaction de Mme Vallaud-Belkacem. Une telle insinuation venant du pape est scandaleuse. Nous n’avons pas à nous laisser faire.
    Quant aux donneurs de leçons de la droite, on en a que faire, ce sont eux qui font honte à la France. C’est bien le gouvernement actuel qui en a fait le plus pour l’éducation, alors qu’avec la droite, c’est retour à l’époque médiévale assuré !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous