Une gastro-entérite problablement à l’origine de l’hospitalisation de trente écoliers à Marseille

logo AFP

Une épidémie de gastro-entérite est vraisemblablement à l’origine des maux de tête et vomissements dont avaient été saisis des écoliers de Marseille, dont 32 enfants avaient été hospitalisés jeudi, a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture des Bouches-du-Rhône.

Les hypothèses d’une intoxication alimentaire ou au monoxyde de carbone ont été écartées, et les conclusions du CHU de la Timone s’orientent vers un neuro-virus de type 2, « très fréquent en cas de gastro-entérite », selon la préfecture.

Deux enfants seulement restaient hospitalisés vendredi soir, sans que leur état n’inspire d’inquiétude.

Jeudi, une cinquantaine d’enfants avaient été pris de vomissements dans une école du 10e arrondissement de Marseille, où ont été envoyés environ soixante-dix pompiers.

Dans un communiqué, la Société des Eaux de Marseille (SEMM) a fait savoir vendredi que « l’eau potable est hors de cause dans l’intoxication des enfants de l’école Castel Roc ».

L’école a été fermée vendredi, et les locaux (5000 m2) seront désinfectés samedi et dimanche. Sur recommandation de l’Agence régionale de santé et avec l’accord de l’Inspection d’académie, pour permettre cette désinfection, le groupe scolaire restera fermé lundi, et les enfants pourront être accueillis dans deux centres aérés du quartier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous