Tempête tropicale Matthew: la Martinique placée en alerte rouge (préfet)

logo AFP

La Martinique a été placée en alerte rouge par le préfet pour fortes pluies et orages, vents violents et mer dangereuse jeudi en raison de la tempête tropicale Matthew qui touche actuellement les Antilles.

Le préfet a annoncé dans un communiqué le maintien de la fermeture des établissements scolaires et des crèches pour la journée de jeudi, ainsi que la limitation « au strict minimum » de la circulation sur les routes en raison « des cumuls de pluies encore attendus » et « des dégâts déjà observés sur les axes routiers (chutes d’arbres, câbles électriques notamment) ».

Le département d’outre-mer était depuis mercredi en « alerte orange cyclonique ». Météo France a depuis placé l’île en vigilance rouge.

Selon un bilan mercredi à 17h30 (23H30 heure de Paris), 50.000 clients étaient privés d’électricité , sur un total de 191.000 en Martinique.

« Les interventions des équipes d’EDF se compliquent en raison des conditions météorologiques. Des équipes EDF de Guadeloupe et Guyane » devaient arriver jeudi « en renfort », selon la préfecture, qui avait également dénombré, selon le même bilan, « 43 interventions des pompiers » mercredi et « une personne mise en sécurité ».

Plusieurs réseaux de transports publics maritimes et terrestres ont été suspendus mercredi dès la mi-journée dans l’île. Certaines compagnies aériennes régionales assurant notamment des liaisons entre la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Martin ont également suspendues leur vol.

La Guadeloupe est quant à elle depuis mercredi toujours en vigilance orange.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve est normalement attendu dans l’île en fin d’après-midi (heure locale), pour un déplacement de près d’une semaine aux Antilles et en Guyane sur les questions de sécurité.

caz/mat/kp

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous