Tempête tropicale Matthew : fin d’alerte en Martinique

logo AFP

La Martinique, qui était en alerte rouge en début de journée, est revenue au niveau de vigilance « vert », jeudi en milieu de journée, quelques heures après le passage de la tempête tropicale Matthew sur l’île, selon un communiqué de la préfecture citant un bulletin de Météo France.

Dans son communiqué, la préfecture relève 3 blessés légers recensés à la suite du passage de Matthew. En outre, « 200 interventions des pompiers ont eu lieu depuis mercredi matin à 7h00 dont une cinquantaine d’aides aux populations ».

Le dernier « bulletin de suivi pour la Martinique » de la météo fait état d’un « retour au vert » à 11H15 (17H15 à Paris).

« La tempête tropicale Matthew s’éloigne des Petites Antilles. A 11H00 locales, elle se situe à environ 500 km à l’Ouest de la Martinique et se déplace vers l’Ouest », précise ce bulletin. Et « le ciel reste très nuageux à couvert sur la Martinique, mais il n’y a pas de fortes pluies attendues ».

Dans la matinée, la RN5 qui relie les communes du sud de l’île à Fort-de-France étaient impraticables au niveau de la commune de Rivière-Salée, la chaussée étant inondée. Vers midi, la circulation n’était possible que sur une seule des quatre voies.

« Plusieurs points sensibles » ont été recensés sur l’ensemble du réseau routier. Selon la préfecture, de nombreuses reconnaissances aériennes et terrestres sont en cours, « pour déterminer avec précision l’étendue des dégâts ».

A la mi journée, près de 40.000 clients d’EDF étaient encore privés d’électricité (sur un total de 191.000). EDF a fait appel à des renforts d’agents de Guadeloupe et de Guyane.

Quelque 15.500 abonnés étaient par ailleurs privés d’eau.

Dans plusieurs communes, et notamment à Fort-de-France, les services municipaux étaient à pied d’oeuvre pour dégager les axes entravés par des chutes d’arbres notamment. Les militaires du RSMA (régiment du service militaire adapté) et des Forces françaises aux Antilles (FAA) ont été également mobilisés.

Au total, plusieurs centaines de personnes (gendarmes, policiers, pompiers, agents de collectivités et de réseaux d’eau et d’électricité) sont mobilisées pour revenir à une situation normale.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la Martinique a été placée en alerte rouge par le préfet, en raison des fortes pluies et orages, des vents violents et d’une mer dangereuse, avant de repasser en orange dans la matinée. Depuis mercredi, l’ensemble des établissements scolaires et des crèches sont fermés sur ordre de la préfecture.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous