Un fiché S sous contrôle judiciaire dans l’Eure arrêté en Bulgarie (procureur)

logo AFP

Un jeune fiché S, domicilié dans l’Eure, qui venait d’être mis en examen pour consultation de sites jihadistes et placé sous contrôle judiciaire, s’est enfui et a été arrêté en Bulgarie, a-t-on appris mercredi auprès du parquet d’Évreux.

« Il s’est enfui la nuit dernière et a été arrêté en Bulgarie », a indiqué à l’AFP la procureure Dominique Puechmaille, confirmant une information du quotidien Paris-Normandie.

Ce jeune converti à l’islam de 20 ans avait été interpellé la semaine dernière après avoir été repéré rôdant à la faculté de droit de Rouen.

Récemment converti et radicalisé, ce jeune mis en examen devait pointer chaque jour au poste de police de Val-de-Reuil (Eure), au sud de Rouen.

Mais, mardi soir, il a pris son véhicule et s’est enfui. Il a été arrêté au petit matin à la frontière entre la Serbie et la Bulgarie. « Son signalement avait été diffusé et le juge d’instruction a délivré un mandat d’arrêt européen », a précisé la procureure.

« Il est actuellement entre les mains de la police bulgare », a-t-elle ajouté. « Quand il sera rapatrié en France, il y aura une réquisition du parquet pour un mandat de dépôt », a-t-elle dit.

Il y a tout juste une semaine, le fugitif avait été repéré en djellaba par un étudiant alors qu’il rôdait à l’extérieur et à l’intérieur de la faculté de droit, avec un « comportement suspect ».

L’étudiant avait prévenu la police qui, s’apercevant que l’homme était fiché S, l’avait rapidement interpellé à son domicile de Val-de-Reuil.

Vendredi dernier, après que l’affaire eut d’abord été traitée par le SRPJ de Rouen, le converti avait été mis en examen à Évreux pour « consultation habituelle d’un service de communication au public en ligne mettant à disposition des messages, images ou représentations provoquant à des actes de terrorisme ou en faisant l’apologie ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous