Alerte orange cyclonique aux Antilles, la Martinique ferme ses écoles et crèches

logo AFP

Une « alerte orange cyclonique » était en cours mercredi en Martinique et « une vigilance orange » en Guadeloupe, ont annoncé les préfectures des deux départements, la Martinique ayant décidé la fermeture des écoles et des crèches toute la journée.

Les deux préfectures ont alerté la population contre cette « tempête tropicale forte », baptisée Matthew, la mettant en garde contre les vents violents (des rafales entre 100 km/h et 150 km/h sont attendues en Martinique, entre 90 et 122km/h en Guadeloupe), les fortes pluies et orages, et la mer dangereuse sur la côte.

La préfecture de Martinique a annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires et les crèches. Elle a précisé que les responsables d’entreprises ou de commerces devaient se préparer à devoir interrompre leur activité. Les organisateurs de manifestations publiques de plein air ont également dû annuler leurs manifestations.

En Martinique, plusieurs réseaux de transports publics maritimes et terrestres ont été suspendus dès la mi-journée dans l’île. Certaines compagnies aériennes régionales assurant notamment des liaisons entre la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Martin ont également suspendues leur vol.

Depuis 10H00 (locales) le préfet de Martinique a activé « le centre opération départemental » de crise où une quarantaine de personnes sont mobilisées.

Selon un bilan publié à la mi-journée, 20.000 clients d’EDF étaient privés de courant électrique. Par ailleurs, des chutes d’arbres et de poteaux électriques entravant certaines routes de l’île ont été recensées.

Les deux préfectures recommandent de limiter les sorties en mer, et plus largement les déplacements.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous