Bordeaux: Alain Juppé signe un accord de coopération avec la ville japonaise de Fukuoka

logo AFP

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, et son homologue de Fukuoka, Soichiro Takashima, ont signé lundi un nouveau programme triennal d’action, lors d’une visite de trois jours de la délégation japonaise.

« Nous (avons) signé notre nouveau programme de coopération pour les années 2017-2019 qui s’appuiera beaucoup sur la dimension économique de ce jumelage, le vin bien sûr mais aussi les échanges entre les startups, chacun sait que le japon est un grand pays d’innovation, la France aussi. Ce programme traitera aussi d’éducation et de jeunesse », a déclaré M. Juppé au maire de Fukuoka (sud du Japon).

Ce programme entre ces deux villes, jumelées depuis 34 ans, concerne aussi le tourisme, la culture et le sport. Le maire de Bordeaux a exhorté les touristes japonais à venir « nombreux ». « Dites à vos compatriotes de Fukuoka qu’on peut venir en France, ce n’est pas un pays qui est à feu et à sang », a lancé M. Juppé, vantant les mérites de la ville qui sera à deux heures de Paris l’année prochaine grâce à la mise en service de la ligne à grande vitesse entre Tours et Bordeaux.

Le candidat à la primaire de la droite pour l’élection présidentielle a précisé en souriant qu’il n’était « pas sûr de pouvoir venir avant le mois de mai mais alors après… »

Le maire de Fukuoka, un ancien présentateur de télévision, visitera durant ces trois jours à Bordeaux la pépinière d’entreprises « Le campement », la Cité du vin et participera à un atelier de dégustation de vin.

Le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) a ouvert en mai un bar à vin, « Au Bord d’Eau Fukuoka », dans cette ville située sur l’île de Kyushu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous