Egalité des chances : Jean-Marc Mormeck veut plus de stages pour les jeunes

logo AFP

Les jeunes ultramarins, « qui manquent de réseau et de relais dans l’Hexagone pour entrer dans la vie professionnelle », vont bénéficier d’un nouveau dispositif, qui sera élargi aux jeunes des quartiers défavorisés, a annoncé la délégation interministérielle à l’égalité des chances des Français d’outre-mer.

Le délégué interministériel, Jean-Marc Mormeck – ancien champion du monde de boxe – était reçu vendredi par François Hollande, pour faire le point de ses six premier mois à la tête de la délégation interministérielle. Cet organisme, installé auprès du Premier ministre, a pour mission d’aider le gouvernement à définir les politiques relatives aux Français d’Outre-mer installés en métropole.

Il a notamment annoncé au président de la République ses prochaines mesures en faveurs des jeunes ultramarins sans réseaux dans l’Hexagone. « Grâce à des conventions qui seront prochainement signées avec de très grands groupes privés et publics, Jean-Marc Mormeck mettra à disposition un grand nombre d’offres de stages ou de contrats de qualification pour ces jeunes », a indiqué la délégation dans un communiqué.

« Pour le président de la République, ces outils en faveur de la jeunesse et de l’emploi doivent également bénéficier à tous les jeunes, notamment ceux issus des quartiers éligibles à la politique de la ville, qui peinent à s’insérer dans le monde économique », a-t-elle ajouté.

M. Hollande lui a donc demandé « d’étendre sa mission en direction de tous les jeunes les plus éloignés des centres de décision en leur ouvrant notamment ces dispositifs en faveur de l’accès aux stages et à l’emploi » et « en mettant son dynamisme et sa notoriété au profit d’actions concrètes en faveur de l’égalité des chances des jeunes issus des quartiers éligibles à la politique de la ville », selon le même communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous