Terrorisme: la faculté de Rouen fouillée, un fiché S en garde à vue

logo AFP

Un homme fiché S a été placé en garde à vue mercredi à Rouen après avoir manifesté « un comportement suspect » dans la faculté de droit, laquelle a subi une « fouille de sécurité », a-t-on indiqué à la préfecture.

« Un homme qui n’est pas de l’Université a été repéré en raison de son comportement suspect par un étudiant qui a prévenu la police. Connu des services de police, fiché S, il a été appréhendé à son domicile et placé en garde à vue », a-t-on indiqué à la préfecture, confirmant des informations du quotidien Paris-Normandie.

« Les services de police ont procédé mercredi en fin de journée à une fouille de sécurité qui n’a rien donné », a-t-on ajouté.

« Dans une réaction citoyenne tout à fait intéressante, l’étudiant avait suivi l’individu et noté l’immatriculation de son véhicule avant de prévenir la police », a-t-on précisé.

Des policiers de la Brigade de recherche et d’intervention l’ont appréhendé à son domicile de Val-de-Reuil (Eure), au sud de Rouen et il a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire.

Le parquet de Rouen, contacté par l’AFP, n’a pas souhaité faire de commentaires à ce stade.

Avant la fouille de sécurité le doyen de l’Université avait prévenu les étudiants via Facebook que la faculté serait exceptionnellement fermée jeudi et ne ré-ouvrirait que lundi matin.

La fouille n’ayant rien donné, il est possible que l’établissement universitaire rouvre ses portes dès jeudi.

Selon Paris Normandie citant une « source judiciaire », les policiers n’auraient pas retrouvé de « choses particulières » au domicile de l’individu interpellé mais du matériel informatique aurait été saisi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous