« Professeur, mais pas enseignant ? » : pas d’ISOE pour les profs docs

Najat Vallaud-Belkacem refuse d'attribuer l'ISOE aux profs docs. "Méprisant" et "injustifié" pour l'APDEN, qui demande la "réactualisation" de la circulaire de 1986.

Dessin profs documentalistes« Professeur, mais pas enseignant ? », s’interroge l’APDEN (association des professeurs documentalistes ; ex-FADBEN), après avoir découvert la réponse de Najat Vallaud-Belkacem à sa demande de révision du régime indemnitaire des profs docs – sur le modèle de l’ISAE (indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves du primaire), revalorisée en juin.

Dans sa réponse, la ministre écarte l’attribution de l’ISOE (indemnité des enseignants du secondaire) aux profs docs, arguant que sa part modulable est attribuée « aux enseignants assurant une tache de coordination tant du suivi des élèves que de la préparation de leur orientation »… Et que si les profs docs « participent à l’accompagnement et à la réussite des élèves », leurs missions « ne les conduisent pas à intervenir sur le suivi et l’évaluation des élèves, ni dans les relations avec les parents pour les projets d’orientation ».

L’APDEN « sidérée par la marginalité » des profs docs

Une élève de la 4e Médias du collège Berlioz (Paris 18e), lors de l'atelier animé par Amélie Fleury, pendant la journée d'études sur le complotisme / Photo DR

Une élève de la 4e Médias du collège Berlioz (Paris 18e), lors de l’atelier animé par Amélie Fleury, pendant la journée d’études sur le complotisme / Photo DR

Pour l’APDEN, la réponse de Najat Vallaud-Belkacem « ne manquera pas de nous interroger sur la considération accordée à la profession par le ministère ».

En 2015, le collectif « Où est le prof doc » avait lancé une pétition pour demander la reconnaissance du statut d’enseignant des profs docs, avant de créer en mai dernier un « guide de survie » à la réforme du collège, dénonçant un « manque de clarté » concernant le rôle des professeurs documentalistes – « réduits aux EPI, sans horaires affectés à leur enseignement », selon Florian Reynaud, président de l’APDEN.

D’après l’association, l’argument de Najat Vallaud-Belkacem ne tient pas : ainsi, les profs docs « évaluent les élèves quotidiennement, lors de séances ou de temps informels », et « bon nombre d’entre eux, soucieux du suivi de leurs élèves, participent depuis longtemps bénévolement aux conseils de classe, ainsi qu’aux réunions avec les parents » – conformément au référentiel professionnel de 2013, « qui leur en attribue officiellement ces compétences ».

Un prof doc avec ses élèves / FADBEN

Un prof doc avec ses élèves / FADBEN

« Rien ne justifie donc l’absence d’alignement de leur régime indemnitaire sur les autres régimes », avance l’APDEN, sidérée par la « marginalité dans laquelle se trouvent les professeurs documentalistes, qu’il s’agisse de leur statut, de leur recrutement disparate ou de leur représentation institutionnelle ».

« Réactualiser » la circulaire des profs docs

Ce « revers sur l’ISOE » interroge l’association des professeurs documentalistes « sur le chantier relatif à l’élaboration d’une nouvelle circulaire de mission ». Depuis 2009, les profs docs, sous la bannière de la FADBEN puis de l’APDEN, demandent la « réactualisation » de la circulaire de 1986, pour être « considérés comme des enseignants à part entière. »

L’APDEN demande ainsi que soit inscrit, « clairement », dans cette circulaire de mission, « le rôle pédagogique en information-documentation du professeur documentaliste auprès de tous les élèves ». Or, selon l’association, les premières discussions menées avec le ministère « sont peu rassurantes sur les orientations » que Najat Vallaud-Belkacem « envisage de donner à la mission » des profs docs.

L’APDEN appelle les professeurs documentalistes à se mobiliser, et rappelle qu’il « appartient à la profession de faire entendre sa voix dans la phase de négociation qui s’engage ».

2 commentaires sur "« Professeur, mais pas enseignant ? » : pas d’ISOE pour les profs docs"

  1. vaillant  16 septembre 2016 à 14 h 30 min

    je suis reconnue handicapée par la MDPH. Je travaille en collège. Je reçois tous les jours des élèves dans mon bureau. Je n’ai pas le droit à l’ISAE : c’est de la discrimination.
    N’étant plus inspectée, je vous laisse deviner depuis combien de temps mon salaire est bloqué. SOS Ce n’est pas de mon fait si je suis dans cet état.Signaler un abus

    Répondre
  2. Esliab  16 septembre 2016 à 15 h 28 min

    Décidément, il serait tant de saisir le rôle inestimable des documentalistes de collèges et lycées à l’heure où les hommes politiques – en particulier en ce qui concerne l’école – n’ont que le mot « numérique » à la bouche. C’est à se demander s’ils en saisissent les enjeux !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous