Ersilia : une « plateforme collaborative d’éducation à l’image »

Destinée au second degré, Ersilia propose des ressources pour "penser en images un monde d'images". Outil "transversal", il peut être utilisé pour les EPI, l'EMI ou l'EMC.

© LE BAL

© LE BAL

Outil pédagogique de formation aux médias et aux « littératies numériques », Ersilia est destiné aux professeurs du second degré, ainsi qu’aux collégiens, aux lycéens, et aux artistes travaillant dans le milieu scolaire.

Lancée en mai 2016 par La Fabrique du Regard, plateforme pédagogique du BAL (lieu d’exposition dédié à « l’image-document » à Paris), avec le soutien du ministère de l’Education Nationale, ce site d’éducation à l’image a été « conçu comme un « outil transversal pour les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), les parcours d’éducation artistique et culturel (PEAC), l’éducation aux médias et à l’information (EMI) ou l’enseignement moral et civique (EMC) », indique Eduscol.

« Penser un monde d’images »

Ersilia - Parcours d'un enseignant / © LE BAL

Ersilia – Parcours d’un enseignant / © LE BAL

Distinguée dans le cadre du programme La France s’engage, Ersilia est diffusée auprès des enseignants par le réseau Canopé et la Direction du numérique pour l’éducation. Le site a été testé pendant 3 ans par des enseignants issus d’académies partenaires, notamment du collège de Bagnolet.

Selon le BAL, l’objectif est de « penser en images un monde d’images, et d’établir des liens entre différents types d’images (art, presse, science, publicité) issues de différents contextes (presse, internet, musée, salle de projection, espace public). »

Ersilia - Parcours d'un enseignant / © LE BAL

Ersilia – Parcours d’un enseignant / © LE BAL

Ainsi, peut-on lire sur le site du BAL, Ersilia « propose des ressources pour saisir les enjeux et profonds bouleversements qui traversent notre société. Pourquoi, pour qui, dans quels contextes les images sont-elles produites ? Comment sont-elles diffusées et reçues? Comment changent-elles notre façon de voir le monde ? »

Parmi les ressources : des images, des textes, mais aussi des « jeux créatifs », des vidéos et des sons, qui peuvent être « archivées » par l’élève ou l’enseignant dans un espace dédié.

Ressources visuelles et parcours thématiques

Sur Ersilia, enseignants et élèves ont accès à des « parcours » thématiques « en lien avec l’image » – en 2016, le thème choisi est « image et territoire » (en 2017, il s’agira « d’image et corps » et en 2018, « d’image et mémoire »). Chaque thème explore « 3 à 4 œuvres emblématiques » (photographie, vidéo, livre, multimédia).

Dans le cas « d’Image et territoire », l’idée est d’explorer la notion de territoire comme « lieu de partage » et comme « espace critique et subversif en perpétuel mouvement ». Ainsi, l’élève s’interroge sur la façon de « lire » et de « comprendre » le territoire, pour « en retour, mieux se connaître ».

Ersilia - Parcours thématique / © LE BAL

Ersilia – Parcours thématique / © LE BAL

« 4 axes ont été développés avec les jeunes : Pourquoi ce que l’on mange influe sur l’endroit où l’on vit ? ; D’où vient l’invention de la banlieue ? ; Comment comprendre les enjeux d’un territoire en guerre tel que le conflit Israël/Palestine à travers les yeux de ceux qui y vivent ? ; Dans le Johannesburg de l’Apartheid, comment les rêves d’une cité idéale ont-ils pu naître? », explique le BAL.

Un outil pédagogique à disposition des profs

bal-11-web

© LE BAL

Avec Ersilia, l’enseignant peut créer des « groupes classes » pour mener un travail pédagogique avec des élèves et avec des tiers invités associés au dit projet.

Pour le professeur, la plateforme permet notamment de « concevoir, préparer, prolonger des cours ou des séances d’ateliers », de suivre et d’évaluer « le parcours des élèves », de  » travailler en réseau avec les élèves en classe ou à distance », de « participer à un projet de création avec un artiste », de  » mettre en place des projets d’équipe avec d’autres enseignants », ou encore de « collaborer avec des professionnels invités (artistes, journalistes, éditeurs, écrivains, urbanistes…) ».

Pour « aider les enseignants », la Fabrique du Regard met à disposition des « parcours », avec des « protocoles » et des « exercices-types possibles ».

L’éducation à l’image, en images

© LE BAL

© LE BAL

Ersilia permet aux élèves de « travailler seul, en groupe ou en réseau, sur ordinateur et tablette ».

Collégiens et lycéens apprennent à « chercher par eux-mêmes des contenus et comparer, interpréter, vérifier leurs sources », à « se confronter à différents types de ressources », à « se constituer une cartographie du web mobilisable dans leur carrière future », à « archiver, classer, commenter, hiérarchiser les infos », à « travailler de façon autonome », et à « collaborer en réseau » – Ersilia étant aussi une « plateforme collaborative ».

Pour créer un compte enseignant, celui-ci doit s’inscrire avec son adresse email académique. Une fois inscrit, le prof peut inviter ses élèves et leur demander de créer des comptes, à partir d’un « code classe ».

« Un regard actif sur les images, et sur le monde »

Sur le site du ministère de la culture, la directrice de La Fabrique du Regard explique que Ersilia est à considérer comme « un outil de navigation intuitive », qui permet aux adolescents « de se repérer dans la profusion des images à laquelle ils sont exposés chaque jour » – sur Internet notamment.

« L’idée, c’est d’inviter ces jeunes à être moins dans la consommation de l’image mais plus dans la distance, le discernement, l’analyse. Car un regard actif sur les images, c’est un regard actif sur le monde », indique Marie Doyon, coordinatrice de La Fabrique du Regard, au site du ministère de la culture. L’objectif final étant non pas de « former des vidéastes, des photographes ou des artistes », mais de « fabriquer des ‘regardeurs’ actifs, concernés, pour qui l’image est un territoire politique à conquérir ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous