Supprimer l’ENA? C’est »faire du neuf avec du très vieux », selon Juppé

logo AFP

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, a raillé mardi la proposition faite par Bruno Le Maire de supprimer l’Ecole nationale d’administration (ENA), estimant que cela « revenait à faire du neuf avec du très vieux ».

« D’abord, il ne faut pas expliquer qu’on va faire autrement de la politique en reprenant les recettes les plus anciennes qui soient en politique », a-t-il lancé lors d’une conférence de presse à Strasbourg, à quelques mètres des bâtiments de l’ENA, alors qu’il était interrogé sur la façon de « redonner confiance aux Français » et sur la suppression de l’ENA.

La première demande de suppression avait été formulée « par Jean-Pierre Chevènement dans les années 70 », a-t-il noté M. Juppé. « On fait vraiment du neuf avec du très vieux! » a-t-il ajouté.

Bruno Le Maire, autre candidat de la primaire à droite, met en avant l’argument du renouveau en politique et a récemment proposé de supprimer l’ENA.

« Je ne ferai pas de démagogie anti-fonctionnaire », a affirmé le maire de Bordeaux, lui-même énarque, comme M. Le Maire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous