« L’autre qu’on adorait » : Catherine Cusset dévoile la face cachée d’un surdoué

Catherine Cusset consacre son nouveau roman à Thomas Bulot, un universitaire surdoué qui s'est donné la mort en 2008.

L'autre qu'on adorait © Gallimard - 304p - 20€

L’autre qu’on adorait © Gallimard – 304p – 20€

C’est l’un des romans phares de cette rentrée littéraire. Le nouveau livre de Catherine Cusset, « L’autre qu’on adorait », est consacré à son meilleur ami, l’universitaire Thomas Bulot, qui s’est donné la mort en 2008.

Chronique d’une descente aux enfers

L’ouvrage est l’occasion pour l’auteure de redonner vie à ce surdoué qui était fortement apprécié par ses confrères et son entourage : il était « L’autre qu’on adorait ».

Malgré cette popularité et ses facilités intellectuelles, Thomas porte en lui une faille : il est incapable de supporter l’échec. Après avoir raté le concours d’entrée à l’Ecole normale supérieure, il espère vivre le rêve américain en s’exilant à New York. Ce passionné de Marcel Proust va y trouver dans un premier temps le havre de paix dont il rêvait, en s’épanouissant sur les plans personnels et professionnels.

Enseignant à l’Université de Columbia, il va ensuite être victime de la pression du « Publish or perish » (« Publier ou périr« ), une tendance qui pousse les universitaires à publier des résultats de recherche le plus fréquemment possible s’ils ne veulent pas voir leur carrière stoppée. Ce stress le poussera dans ses retranchements et ravivera chez lui le sentiment d’échec.

A cela s’ajoute la maladie : Thomas est tardivement diagnostiqué bipolaire. La maladie l’enferme petit à petit dans la solitude, et ne fera que renforcer la spirale négative dans laquelle il est entraîné. Il mettra un terme à cette spirale en 2008, à l’âge de 39 ans. Entièrement écrit à la deuxième personne du singulier, Cusset dresse ici un portrait émouvant de cet homme brillant tourmenté par la peur de l’échec.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous