Le lycée, « prochaine étape de nos réformes » (François Hollande)

François Hollande conçoit sa politique éducative dans le long terme. Il prévoit ainsi de s'attaquer à la réforme du lycée - s'il est élu en mai 2017.

François Hollande ©Parti Socialiste

François Hollande ©Parti Socialiste

Lors de sa visite à la rentrée scolaire d’un collège REP+ à Orléans, François Hollande a fait le bilan de son action éducative depuis 2012, soutenant en particulier la réforme du collège et celle des rythmes scolaires. Mais il a aussi, et surtout, dévoilé ce que serait la suite de sa politique éducative s’il était réélu en 2017.

Le président de la République souhaiterait ainsi s’attaquer à la réforme du lycée. « Pour les prochaines années, nous devons renforcer encore un certain nombre de changements, notamment entre le collège et le lycée, qu’il soit général ou professionnel », a-t-il déclaré, comme le rapportent BFM TV, Le Figaro et Le Point.

« Assurer la transition entre le lycée et le supérieur »

Pour François Hollande, « le lycée doit être la prochaine étape de nos réformes », afin de « mieux assurer la transition vers le supérieur ». Le chef de l’Etat estime ainsi que le lycée, général ou professionnel, doit être « tourné vers les enjeux et métiers d’avenir ».

Son action étant « inscrite dans la durée », le président de la République et candidat à sa propre succession, s’est fixé un objectif : « dans dix ans, je souhaite que 60% d’une classe d’âge soit diplômée de la licence », a-t-il lancé en conclusion de son discours.

Réformer le Bac et créer un « lycée modulaire » (Sgen)

Tout au long de l’année passée, le Sgen CFDT a demandé au gouvernement de « ne pas oublier le lycée », l’appelant à réformer le Bac, « son sens et son contenu », afin qu’il « prépare au supérieur ». Il prône une « rénovation » du lycée, pour que celui-ci « réponde aux enjeux de l’élévation du niveau de qualification ».

Dans un communiqué de juin 2016, le syndicat écrit : « l’organisation du lycée en filières hiérarchisées est très rigide et enferme les élèves dans une structure tubulaire menant de la seconde à la terminale, faute de passerelles existantes ou suffisantes ». Le Sgen propose de mettre en place un « lycée modulaire », où chaque élève pourrait « progresser à des rythmes différents, suivant les matières étudiées ».

Le système d’enseignements imaginé reposerait sur des « parcours individualisés« , construits à partir de « modules de formation », et qui seraient « connectés au premier cycle universitaire dans un continuum ‘bac -3 / bac +3′ ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous