IDF: pas de « coup d’arrêt » pour le bio dans les cantines des lycées, dit le Modem

logo AFP

La Région Ile-de-France maintient « un effort financier notable » pour permettre à 70 lycées franciliens « d’introduire une part d’alimentation biologique » dans les cantines, a affirmé le groupe Modem vendredi, répondant au groupe écologiste qui a déploré « un coup d’arrêt » du bio dans les cantines.

« Dans le cadre du budget 2016 de la Région, nous avons maintenu à 900.000 euros l’aide à l’introduction de produits bio dans les cantines », explique le Modem, membre de la majorité régionale, « un effort financier notable dans le contexte budgétaire contraint que nous connaissons ».

« Il permet à 70 lycées (sur 470 lycées publics, ndlr) d’introduire une part d’alimentation biologique et ainsi d’améliorer la qualité des aliments servis à nos enfants, tout en soutenant le développement de ce mode d’agriculture plus respectueux de l’environnement », explique-t-il.

Le groupe écologiste a dénoncé mercredi une « baisse drastique du budget alloué à l’introduction de produits biologiques dans les restaurants scolaires (-10 %) », des « baisses pour l’agriculture bio (-30%) », et la « suppression des crédits pour la promotion d’une alimentation locale de qualité ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous