Universités: 30 millions d’euros pour la sécurité (Vallaud-Belkacem)

logo AFP

La ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem a annoncé le déblocage de 30 millions d’euros pour assurer la sécurité dans l’enseignement supérieur face au risque terroriste, selon le texte d’un discours devant les présidents d’université transmis à la presse jeudi.

Elle avait déjà présenté la semaine dernière des mesures pour les établissements scolaires avec le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Mme Vallaud-Belkacem a souligné « une spécificité des campus universitaires », lors de l’Université d’été de la Conférence des présidents d’université (CPU). « Souvent vastes, ouvertes, composées de plusieurs bâtiments, les universités posent des problèmes particuliers. Depuis les attentats de 2015, vous avez dû mettre en oeuvre des dépenses importantes pour sécuriser vos établissements, et notamment pour embaucher des vigiles ».

Afin d’apporter aux universités « des conditions de sécurité renforcées à la rentrée 2016 », la ministre a annoncé le déblocage de 30 millions d’euros « qui pourront être consacrés à la sécurisation technique ou humaine de nos établissements ».

Par ailleurs, « un guide des chefs d’établissement du supérieur est en cours d’élaboration, et nous tenons évidemment à encourager aussi les partenariats pour la formation aux premiers secours », a-t-elle indiqué.

A cette rentrée, les effectifs des nouveaux étudiants en licence vont augmenter de 2,5%, a-t-elle observé.

Najat Vallaud-Belkacem a confirmé pour 2017 « une très nette progression du budget » pour l’enseignement supérieur et la recherche, de 850 millions d’euros. Cette hausse permettra de financer les mesures salariales nouvelles ainsi que les 1.000 créations d’emplois annuelles, a-t-elle ajouté.

Cette hausse avait été annoncée en juillet, lors de la présentation du projet de budget. Au total, le budget de l’Education nationale (scolaire et supérieur) recevra 2,9 milliards d’euros supplémentaires.

La ministre avait précisé que les 850 millions permettraient aux universités de faire face à l’augmentation importante du nombre d’étudiants, achever la création des 5.000 postes dans l’enseignement supérieur, augmenter le montant des bourses sur critères sociaux et le nombre de bénéficiaires, financer le gel des droits d’inscription à l’université…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous