Vacances de la Toussaint : polémique autour du calendrier

Les dates des vacances de la Toussaint 2016 font l'objet de critiques des parents d'élèves ainsi que des professionnels du tourisme.

© nadezhda1906 - Fotolia.com

© nadezhda1906 – Fotolia.com

Bien que la rentrée des classes n’ait pas encore eu lieu,  une polémique enfle déjà au sujet des vacances scolaires de la Toussaint. Les dates de ces dernières, qui s’étaleront sur 3 semaines du mercredi 19 octobre au jeudi 3 novembre, posent problème aux parents d’élèves.

L’obligation de poser des RTT supplémentaires pour certains parents

Dans un entretien accordé au Figaro, la présidente de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’élèves) estime que «ce calendrier ne prend absolument pas en compte les besoins et les difficultés des familles qui devront poser des RTT supplémentaires pour garder leurs enfants en milieu de semaine ou trouver une solution de garde en milieu de semaine, ce qui n’est jamais simple». Elle regrette que le ministère n’ait pas élaboré un calendrier «beaucoup plus harmonieux et qui ne désorganise pas les familles».

Un « non-sens économique » pour le milieu touristique

Ces dates sont également critiquées par les professionnels du tourisme. Interrogé par Europe 1, Thierry Grégoire, représentant du syndicat hôtelier UMIH dénonce un « non-sens économique de par la durée des locations, qui sont gérées du samedi au samedi », ajoutant que « c’est aussi un non-sens par rapport aux transports ».

Ce calendrier a été voté en l’état pour 3 ans. Pour justifier ces dates, le ministère invoque les rythmes scolaires, indiquant qu’il ne souhaite pas imposer aux élèves plus de sept semaines de travail consécutives entre la rentrée et la Toussaint.

Source(s) :
  • Le Figaro ; Europe 1

5 commentaires sur "Vacances de la Toussaint : polémique autour du calendrier"

  1. Germier  31 août 2016 à 13 h 52 min

    Et les 12 semaines de classe de la dernière période ne gênent pas le ministère ?????Signaler un abus

    Répondre
  2. @lpha  2 septembre 2016 à 11 h 19 min

    Les parents … non, ils n’ont pas besoin de RTT pour garder les enfants, pensent-ils aux centres municipaux (= »garderies »). De plus, qui prend des vacances pour aller dieu sait où aux vacances de Toussaint? Ces « plaintes » des parents sont vraiment mal venues et sans fondement. Quant aux « professionnels » du tourisme, on les écoute déjà trop; pour moi ils n’ont rien à dire pour les vacances qui devraient être alternées régulièrement sans tenir compte des aspects « économiques » du tourisme. C’est le rythme des enfants qu’il faut prendre en compte et rien d’autre.Signaler un abus

    Répondre
  3. PHL  3 septembre 2016 à 9 h 06 min

    La solution était très simple et initialement prévue avec une rentrée le 29 août, ce qui aurait arrangé tout le monde, sauf les puissants syndicats d’enseignants, mais aussi les informaticiens du ministère, toujours incapables au 21eme siècle de nommer des personnels au 29 août !
    Le mardi 1er novembre posait également problème puisqu’il aurait été ridicule de faire une rentrée le lundi 31 octobre pour libérer les élèves le lendemain. Cependant, dans un pays qui se dit laïque, est-il nécessaire que le 1er novembre reste un jour férié ? Autre vaste débat !
    Pour les 12 semaines de la dernière période, chacun sait qu’elles sont fictives car les lycées libèrent généralement les élèves début juin et les collèges juste après le Brevet, soit le 26 juin.
    Quant aux professionnels du tourisme, qu’ils deviennent un peu raisonnables et qu’ils s’adaptent en modulant leurs périodes de réservations car rien ne les oblige à fonctionner du samedi au samedi.
    Chers élèves, Mesdames et Messieurs les parents et professionnels du tourisme, sachez que vous ne pesez pas très lourd face aux très puissants syndicats des enseignants qu’aucun ministre, depuis le courageux Claude Allègre, n’a osé affronter. On connaît la suite !Signaler un abus

    Répondre
    • Françoise M  5 septembre 2016 à 17 h 53 min

      si les 12 semaines au lycée sont fictives, pensez un peu au 1er degré (maternelles et élémentaires) pour qui, il n’y a rien de fictif. La fatigue est réelle et tout le monde s’en moque !Signaler un abus

      Répondre
  4. le moal andrée  9 septembre 2016 à 18 h 20 min

    on nage en plein délire en lisant certains avis ci -dessus car certains semblent incapables de peser le pour et le contre :avant de vous exprimer sans réfléchir,essayez donc de comprendre tous les aspects de ce problème .Pour ma part je ne retiens qu’une chose:une lycéenne de ma famille devra manquer des cours puisqu’elle doit rejoindre un de ses parents en avion,à l’autre bout de la France;un départ d’avion le vendredi ,un retour d’avion le dimanche …..Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous