Pokemon Go: pas de personnage rare dans les écoles, demande Vallaud-Belkacem

logo AFP

Najat Vallaud-Belkacem a sollicité un rendez-vous auprès de l’éditeur du jeu Pokemon Go pour demander qu’il n’y ait pas de Pokemon rare dans les établissements scolaires, a-t-elle indiqué lundi lors de la conférence de rentrée scolaire.

Parmi les personnages à attraper dans le cadre de ce jeu qui a connu un succès fulgurant cet été, les Pokemons rares sont susceptibles d’attirer « beaucoup de gens, et au-delà des élèves » dans les établissements scolaires, a expliqué la ministre de l’Education nationale, ce qui pose « des problèmes de sécurité » compte tenu de « l’engouement autour du jeu ».

« C’est pour ça que j’ai demandé un rendez-vous à Niantic, l’éditeur du jeu, pour en effet demander qu’il n’y ait pas de Pokemon rare dans les établissements », a-t-elle dit en réponse à une question.

Les personnels de direction peuvent demander que leur établissement soit « exclu de la cartographie du jeu » en remplissant un formulaire sur le site de l’éditeur, a-t-elle précisé.

Le principe de Pokemon Go est d’attraper, grâce à son smartphone, des créatures virtuelles cachées dans le monde réel, que l’on voit sur son écran grâce à la technologie de la réalité augmentée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous