5 balades insolites à réaliser cet été

Un jardin entièrement rempli de coquillages, une maison de mosaïques, les égouts de Paris : la France regorge de sites touristiques assez insolites. Visite guidée !

Le Palais idéal / Les pèlerins / Wikimedia / E. Bajart / Licence CC

Le Palais idéal / Les pèlerins / Wikimedia / E. Bajart / Licence CC

A côté des sites touristiques classiques, la France regorge d’endroits insolites. Un jardin entièrement rempli de coquillage, des maisons fantasmagoriques, des égouts : autant d’endroits à découvrir, tous aussi surprenants les uns que les autres.

Le Jardin Rosa Mir : 400 m² de coquillages

Au cœur de la Croix-Rousse, à Lyon, le Jardin Rosa Mir a été créé par Jules Senis, artisan et maître maçon venu d’Espagne dans les années 1950.

Jardin Rosa Mir à Lyon en France / Aurélie Chaumat / Wikimedia / Licence CC

Jardin Rosa Mir à Lyon en France / Aurélie Chaumat / Wikimedia / Licence CC

Composé de pierres, de plantes et de coquillages, ce jardin insolite de 400m² a été réalisé de 1957 à 1983. Il est dédié à la mère de Jules Senis, Rosa Mir. Ce site atypique aux inspirations arabo-andalouses et espagnoles, rappelle quelque peu les œuvres de Gaudi à Barcelone…

En restauration depuis 2011, le jardin vient de rouvrir ses portes au public. N’hésitez pas et découvrez vite ce jardin pas comme les autres, caché dans la capitale des Gaules !

  • Le Jardin Rosa Mir – 87 Grande rue de la Croix-Rousse, Lyon
  • Ouvert uniquement le samedi de 15h à 18h
  • Entrée gratuite.

Musée Robert Tatin : plongée dans un univers onirique

Musée Robert Tatin / Wikimedia / Fanoflesage/ Licence CC

Musée Robert Tatin / Wikimedia / Fanoflesage/ Licence CC

En 1962, Robert Tatin, peintre-sculpteur, débute son « environnement d’art », dans sa petite maison, située dans le lieu-dit de la Frénousse, à Cossé-le-Vivien, en Mayenne. Il achèvera sa création en 1983, en s’inspirant de ses voyages en Amérique du Sud et en Europe.

En plein air, un énorme ensemble architectural : le « Jardin des méditations », la « porte des géants » et « le champ des sculptures » forment le « Musée Robert Tatin » proprement dit.

De très nombreuses sculptures, à découvrir le long d’un véritable « Temple » onirique, rappellent notamment l’art Maya, et nous plongent dans un univers surréaliste. Les peintures de Robert Tatin, des tableaux vifs et colorés, sont exposées à l’intérieur de son ancienne maison, également à visiter.

  •  La Maison des Champs « la Frénouse » – Cossé-le-Vivien
  • Horaires d’été : tous les jours de 10h à 19h
  • Visite payante ; gratuite pour les -10 ans
  • Musée seul : 5,60€ tarif plein, 3€ tarif réduit
  • Musée + maison : 7,20€ tarif plein, 5€ tarif réduit

Le Palais Idéal du Facteur Cheval : à la croisée des mythes

 Le Palais idéal du facteur Ferdinand Cheval / Wikimedia / Otourly / Licence CC

Le Palais idéal du facteur Ferdinand Cheval / Wikimedia / Otourly / Licence CC

Le Palais Idéal du Facteur Cheval, situé à Hauterives dans le département de la Drôme, est comme son nom l’indique, né de l’imagination d’un facteur, Ferdinand Cheval. Son palais fantasmagorique, construit de 1879 à 1912 à partir de pierres de mollasse collectées sur le bord des routes, regroupe différents styles architecturaux rappelant les temples d’Angkor et le parc Guëll, à Barcelone.

L’auteur tire son inspiration de la Bible et des mythologies hindous et égyptiennes. L’œuvre de Ferdinand Cheval fut considérée au début du XXe siècle par nombre d’artistes surréalistes comme une référence en matière d’art brut – parmi eux André Breton, Max Ernst et Pablo Picasso, qui publia 12 dessins sur le Facteur Cheval en 1936.

  •  Le Palais Idéal du Facteur Cheval – 8, rue du Palais, Hauterives
  • Horaires d’été : 9h30 – 19h00
  • Visite payante : adulte 6,50€ ; enfant 5,00€ ; réduit 5,50€

La Maison Picassiette : mosaïques et art brut

La Maison Picassiette / Office de Tourisme de Chartres

La Maison Picassiette / Office de Tourisme de Chartres

La Maison Picassiette a été bâtie par Raymond Isidore, surnommé « Picassiette » (pour « Picasso de l’assiette »), entre 1938 et 1962, à Chartres (Eure-et-Loire).

Bel exemple d’architecture naïve, ce joyau de l’art brut est entièrement décoré de mosaïques de faïence et de verre, coulées dans le ciment – autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Chaque objet, mur, parcelle de terrain est ainsi constitué de mosaïque.

  • La Maison Picassiette – 22, rue du Repos, Chartres
  • Horaires d’été : du lundi au samedi de 10h à 18h et dimanche de 14h à 18h. Fermé le mardi.
  • Tarifs:  5,60€ ; 2,80€ tarifs réduits. 
  • Gratuit pour les -18ans, bénéficiaires RSA, groupes scolaires.

Les Egouts de Paris : découvrir l’Histoire autrement

Musée des Égouts de Paris / Wikimedia / Ignis / Licence CC

Musée des Égouts de Paris / Wikimedia / Ignis / Licence CC

Une manière insolite de découvrir Paris : visiter ses sous-sols. Les égouts de Paris mesurent 2600 kilomètres de long, mais seulement 500 mètres sont ouverts aux touristes, à travers le Musée des égouts de Paris.

A l’origine constitués de rigoles d’écoulement à ciel ouvert, les égouts de Paris se sont formés à partir du XIVe siècle avec des égouts à fossé. C’est seulement à partir de 1854, sous l’impulsion du préfet Haussmann, qu’Eugène Belgrand les a modernisés.

Retraçant l’histoire de l’assainissement des eaux de la ville, le Musée des égouts de Paris permet de découvrir l’histoire des égoutiers parisiens, de Lutèce jusqu’à nos jours. Tout le long du musée, des maquettes sont exposées, ainsi que des machines utilisées autrefois mais aussi aujourd’hui, comme le « wagon-vanne », utilisé pour curer les égouts.

  • Les Egouts de Paris – Pont de l’Alma, Paris 7ème
  • Ouvert les lundis, mardis, mercredis, samedi et dimanche de 11h à 17h.
  • Visite payante : 4€40 plein tarif ; 3€60 tarif réduit (groupes, cartes « famille nombreuse » ou « Paris-famille », étudiants, enfants de 6 à 16 ans, militaires, cartes améthyste /émeraude) 
  • Gratuit pour les agents de la Ville et du département de Paris, les chômeurs et bénéficiaires du RMI, et les enfants de moins de 6 ans.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous