Concours internationaux de mathématiques: les bons résultats des lycéens français

logo AFP

Une équipe de lycéens toulousains a remporté le Tournoi international de jeunes mathématiciens, qui se déroulait mi-juillet à Saint-Petersbourg, tandis que les Olympiades internationales de mathématiques, à Hong Kong, ont vu les jeunes Français se classer dans le premier quart.

A Saint-Petersbourg, où se tenait la 8e édition du Tournoi international des jeunes mathématiciens, l’équipe issue principalement du lycée Bellevue de Toulouse est montée sur la première marche du podium, devant une équipe de jeunes Russes et une autre de Français, a indiqué lundi Animath, l’association de promotion de cette discipline auprès des jeunes.

Pour ce tournoi, les équipes de quatre à six lycéens avaient été sélectionnées au sein des pays participants après avoir travaillé en commun, pendant six mois, sur des problèmes de mathématiques complexes, dont certains n’ont jamais encore été résolus par des chercheurs aguerris.

Après la victoire au niveau national (mi-mai) qui les a qualifiées pour l’international, les équipes ont travaillé sur dix nouveaux problèmes pendant les six semaines qui leur restaient avant la compétition.

Le but de ce tournoi est de placer de jeunes lycéens passionnés de mathématiques dans une situation de recherche et de collaboration.

Les Olympiades internationales, qui existent depuis 1959 et auxquelles la France participe depuis la fin des années 60, réunit des lycéens (et parfois quelques collégiens d’exception) sélectionnés dans une centaine de pays.

Les candidats planchent deux demi-journées sur six exercices « difficiles ». Chacun est ensuite noté et des médailles d’or, d’argent et de bronze délivrées. Un classement officieux par pays additionne les points des six candidats de chaque nation.

La France s’est classée cette année à la 25e place (sur 109 pays participants), après une performance exceptionnelle en 2015 (14e place). Depuis une vingtaine d’années, la France oscille autour de la 30e place.

Parmi les lauréats des précédentes éditions des Olympiades figurent de grands noms des mathématiques, dont des médaillés Fields, l’équivalent du Nobel pour les mathématiques.

Tous les jeunes intéressés peuvent s’inscrire pour des tests de sélection en octobre (650 candidats l’an dernier) via le site Animath. Une centaine sont retenus et préparés par correspondance et trois stages dans l’année.

Avec 12 médailles Fields –une récompense décernée tous les quatre ans à des chercheurs de moins de 40 ans–, la France se classe au deuxième rang derrière les Etats-Unis. Depuis deux ou trois ans, elle tire aussi son épingle du jeu dans les concours internationaux réservés aux lycéens.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous