Brevet des collèges: 87,3% de réussite, en légère hausse

logo AFP

En 2016, 711.800 collégiens ont été admis au brevet, un taux de réussite de 87,3%, en hausse d’un point par rapport à 2015, selon les résultats provisoires annoncés lundi par le ministère de l’Education nationale.

Un quart des candidats reçus ont eu la mention assez bien, 19,4 % ont eu la mention bien et 12,5 % la mention très bien.

La série générale, qui concerne 90 % des inscrits, détient le taux de réussite le plus élevé avec 87,8 % de lauréats, en hausse de 0,7 point par rapport à 2015.

Les candidats de la série professionnelle ont moins brillé (81,2 % ont décroché le diplôme), mais le taux de réussite de cette série a progressé de 3,9 points par rapport à 2015 (après avoir baissé de 1,1 point lors de la session précédente).

Toutes séries confondues, les filles réussissent toujours mieux que les garçons: plus de neuf sur dix obtiennent leur diplôme tandis que les garçons sont 84,3 % dans ce cas, soit un écart de 6 points en faveur des filles.

Cette année, 815.800 candidats se sont présentés au brevet, soit 97,8% des inscrits.

La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem a félicité les élèves et leurs enseignants « pour ces très bons résultats » et a « remercié tous les personnels ayant contribué au bon déroulement de cette session », indique le ministère.

Moment symbolique, le brevet scelle la fin du collège et l’entrée au lycée. « Pour valoriser cette étape importante », le ministère précise qu’ « une cérémonie républicaine de remise du diplôme du brevet sera organisée à destination des lauréats à la rentrée, de préférence une quinzaine de jours avant les vacances de la Toussaint ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous