La moitié des augmentations du budget 2017 pour l’Education et la Recherche (ministère)

logo AFP

A lui seul, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche recevra la moitié des augmentations annoncées dans le projet de budget 2017, « une hausse historique », se sont félicités les ministre et secrétaire d’Etat de l’Education et de la Recherche.

Le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert a présenté mercredi le projet de budget 2017 et indiqué que l’Education, l’Enseignement supérieur et la Recherche recevraient 2,9 milliards d’euros supplémentaires par rapport à 2016.

Les ministères de l’Intérieur, de la Justice, de la Défense et de l’Emploi bénéficieront eux aussi d’une hausse, mais dans des proportions moindres.

La ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem s’est félicitée de « cette hausse historique qui confirme la priorité donnée à l’avenir de notre jeunesse par le gouvernement ».

L’Education nationale recevra 2,15 milliards d’euros supplémentaires, à périmètre constant, ce qui permettra de boucler la promesse de François Hollande en matière de création de postes (il reste 11.700 postes à créer pour parvenir aux 54.000 promis pour la seule Education nationale), financer la hausse d’une prime spécifique aux instituteurs (dite prime ISAE) ou encore l’augmentation des bourses lycéennes, a indiqué la rue de Grenelle.

Ces hausses de rémunération ont été annoncées ces derniers mois, un an avant la présidentielle.

L’Enseignement supérieur et la Recherche recevront, eux, 850 millions de plus qu’en 2016. Cet « excellent » budget, selon la ministre, « permettra aux universités de faire face à l’augmentation importante du nombre d’étudiants, achever la création des 5.000 postes dans l’enseignement supérieur, augmenter le montant des bourses sur critères sociaux et le nombre de bénéficiaires, financer le gel des droits d’inscription à l’université », etc.

La Recherche « sera également fortement soutenue », à travers le budget des organismes de recherche et les moyens de l’ANR (Agence nationale de la recherche), « qui augmenteront conformément aux engagements pris par le président de la République », a précisé le secrétaire d’Etat Thierry Mandon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous