Enseignement supérieur: vers la publication des critères de refus pour les filières sélectives

logo AFP

Le ministère de l’Education nationale souhaite rendre publics les critères de refus observés par les filières sélectives de l’enseignement supérieur, a annoncé jeudi le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, laissant entendre qu’ils seraient inscrits sur la plateforme d’admission post-bac (APB).

« Nous souhaitons, dans les futures améliorations d’APB, que les critères de refus dans les filières reconnues comme sélectives (classes prépa, IUT, STS etc.) soient rendus publics », a déclaré Thierry Mandon lors des questions au Sénat.

Plus de 80% des lycéens ou étudiants qui ont inscrit sur APB leurs voeux d’études supérieures ont reçu une proposition dès le premier tour, début juin, a rappelé M. Mandon, contre 78,9% en 2015. Quelque 48% des voeux placés en première position ont été satisfaits.

Et le nombre de « mentions » sous tension (filière offrant des capacités d’accueil inférieures au nombre de candidats l’ayant placée en premier voeu), est tombé de 189 en 2015 à 78 cette année.

Environ 762.000 jeunes (lycéens ou étudiants en réorientation) se sont inscrits de janvier à mars sur APB.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous