Une bachelière de Haute-Loire obtient 21,22 de moyenne

logo AFP

Une bachelière du collège-lycée privé Saint-Julien de Brioude (Haute-Loire) a obtenu la meilleure note de France métropolitaine au baccalauréat 2016, avec 21,22 sur 20 de moyenne, a-t-on appris mercredi auprès de l’étudiante et du rectorat.

La lycéenne de 19 ans, qui passait un bac littéraire option latin, a obtenu 20 à toutes les matières, sauf à l’épreuve anticipée de français l’an passé où elle a eu 18 et à l’oral d’anglais où elle a eu 19. Elle était dispensée d’EPS suite à une blessure à la cheville.

« Je ne m’y attendais absolument pas. Je suis quelqu’un de très angoissé. J’étais persuadée de ne pas avoir réussi autant que ça. Avoir plus de 20 de moyenne, c’est tellement extraordinaire », a réagi Émilie Laurent, jointe par l’AFP.

Excellente élève, « avec une moyenne de 18 sur 20 depuis le CP », la bachelière avait dû interrompre sa première année de terminale après avoir été victime de harcèlement scolaire.

« J’étais certainement une élève +un peu trop bonne+ pour certains », témoigne-t-elle. Elle prend alors quelques mois « pour se ressourcer », avant de reprendre sa scolarité dans un autre établissement.

« On peut se sortir du harcèlement et réaliser ses rêves. Mes parents m’ont énormément aidée à une période où je me sentais mal dans ma peau. Il ne faut pas hésiter à en parler autour de soi », ajoute cette fille de professeur de technologie et d’une mère au foyer.

« La revanche sur la vie, c’était pour elle de bien réussir sa terminale », souligne sa mère, qui « ne se remet toujours pas » d’une telle « apothéose » de notes.

Émilie entreprendra à la rentrée une licence langue, littérature et civilisation anglaise à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand pour devenir traductrice.

Choisissant chacun de ses mots avec soin, la jeune fille qui aime se plonger dans la lecture de romans d’heroic fantasy, incarnés par les auteurs J.K Rowling, Tolkien ou Pullman, aimerait également « publier des romans policiers » dont elle a déjà entamé l’écriture.

« C’est une élève très travailleuse, très exigeante avec elle-même, qui vise la perfection comme le ferait un sportif de haut niveau », a pour sa part rapporté le directeur du collège-lycée Saint-Julien, Jean-Luc Vachelard.

Dans l’académie de Lille, un lycéen de 16 ans, élève en terminale ES, a par ailleurs obtenu 21,19 de moyenne au baccalauréat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous